Paris Match Belgique

Excellence belge : Alexia Werrie, l’art à domicile

La galeriste : « J’ai souvent remarqué que la plupart des gens éprouvent du mal à imaginer concrètement l’effet d’un tableau ou d’une sculpture dans leur intérieur. » | © DR

I like Belgium

Elle organise dans sa propriété de Tervuren une exposition permanente d’art abstrait contemporain, mais se rend également chez ses clients pour leur prodiguer des conseils adaptés à leur intérieur.

D’emblée, on peut affirmer que cette jeune femme de 34 ans, mère de deux enfants en bas âge, a toujours baigné dans le milieu de l’art. Avec une mère et une grand-mère artistes et un père collectionneur, elle ne pouvait pas mieux tomber. « J’ai visité les musées depuis ma plus tendre enfance, et c’est tout naturellement que j’ai commencé à travailler comme étudiante à la maison de vente Horta. »

Ses études en économie à peine terminées, voilà qu’elle met le cap sur Paris pour entamer un master en histoire de l’art, tout en continuant à offrir ses services dans des maisons de ventes aux enchères comme Christie’s ou Cornette de Saint-Cyr. Et pourtant, contre toute attente, ce n’est pas à Paris qu’elle rencontre celui qu’elle épousera, mais à Bruxelles. « Mon mari est expert en technique d’assurance et avant de lancer sa compagnie Qover, il souhaitait poursuivre sa formation à Berlin. »

Voilà donc le couple parti pour l’une des grandes capitales de l’art contemporain. La jeune femme en profite pour suivre une formation de curatrice afin d’organiser des expositions sur la scène berlinoise. Elle travaille alors dans une résidence d’artistes, ce qui lui donne l’idée, de retour en Belgique, d’offrir une visibilité et une notoriété aux artistes émergents en créant une plate-forme en ligne. « Je l’ai inaugurée en 2015, au Châtelain, et l’enthousiasme fut tel que beaucoup d’invités m’ont demandé quand aurait lieu le prochain événement. »

Alexia Werrie multiplie alors les expositions éphémères avant de réaliser son rêve à la fois familial, professionnel et artistique : dénicher à Bruxelles la propriété idéale où puisse éclore son projet d’exposer toute l’année une sélection d’œuvres abstraites contemporaines, du dessin à la sculpture, en passant par la peinture, la photographie et la céramique. « Nous vivons avec les enfants dans une belle demeure à Tervuren, qui est devenue à la fois notre foyer et une maison-galerie où les amateurs viennent découvrir des œuvres en harmonie avec les meubles et les éclairages. Tout est mis en scène à la fois pour donner des conseils personnalisés et proposer des suggestions en harmonie avec leurs goûts, leur budget et l’endroit précis où ils souhaiteraient installer leur acquisition. Je les aide également à la construction d’une collection d’art sur le long terme. »

Alexia Werrie Gallery se veut donc une expérience qui invite au voyage plutôt qu’une galerie d’art traditionnelle, un espace vivant qui soit aussi un véritable écrin, une invitation à l’évasion et à l’authenticité. Selon le slogan de la maison, « pour acheter de l’art, il faut le vivre ! » La galeriste explique porter une attention particulière au message, à l’histoire que les artistes divulguent dans leur œuvres, aux recherches associées au sujet et à la virtuosité technique. « Les pièces proposées sont uniques ou en édition limitée, et s’échelonnent sur un budget compris entre 500 et 30 000 euros. »

Désormais, Alexia Werrie propose aussi des sculptures de jardins et prépare,  à cet effet, une journée portes ouvertes prévue en novembre prochain ©DR

Ses activités de consultance ont pris un nouveau tournant depuis que la jeune femme propose de se déplacer au domicile de ses clients, pour la plupart amateurs trentenaires ou collectionneurs avertis, ou de les accompagner dans les ateliers d’artistes, afin de procéder à un choix éclairé. « J’ai souvent remarqué que la plupart d’entre eux éprouvent du mal à imaginer concrètement l’effet d’un tableau ou d’une sculpture dans leur intérieur, que ce soit au niveau des proportions, de l’accrochage ou même du style. Peu à peu, j’ai reçu des demandes de conseil allant dans ce sens. Après un premier rendez-vous sur place, je reviens vers le client avec des propositions d’artistes coups de cœur. »

Son fil rouge, rappelons-le, c’est l’art abstrait contemporain, lequel englobe également l’art africain et islamique actuels. Sa sélection compte actuellement une trentaine d’artistes, qu’ils soient émergents ou accomplis. Si ses contacts s’opèrent exclusivement sur rendez-vous, chez elle et a fortiori au domicile des clients, elle organise deux fois par an des journées portes ouvertes dont la prochaine sera un événement, puisqu’elle présentera pour la première fois une exposition de sculptures de jardin. Ses projets ? Recommencer à voyager dès que possible, développer sa sélection – en particulier pour l’extérieur – et, dans les prochaines années, se lancer également dans la sélection de meubles design haut de gamme.

 

CIM Internet