Paris Match Belgique

Roch Voisine : « arthrose et sciatique… Je dois bien accepter la réalité ! »

Roch Voisine est en tournée. « Nous sommes trois sur scène. Je n’ai plus de pianiste, je l’ai remplacé par un guitariste. Ça change un peu les arrangements », explique-t-il. L’interprète d’« Hélène » voit l’expérience comme un grand retour après la pandémie. | © PHOTO LIONEL VADAM

I like Belgium

Le concert « Roch Acoustic » est une nouvelle façon de voir et d’entendre Roch Voisine. Accompagné par deux musiciens, l’artiste y révèle ses vraies couleurs vocales. Un beau moment musical ces 10 mars au Cirque royal de Bruxelles et 15 mars au Forum de Liège.


Par Christian Marchand

Paris Match. La Belgique évoque beaucoup de souvenirs pour vous ?
Roch Voisine. Oui, trente ans de vie ! Les Belges ont été mon premier public, mon premier amour de jeunesse. Un vrai choc culturel et humain. Pourtant, je n’ai jamais eu le temps de visiter le pays. Je sais juste qu’on y mange bien. En revanche, j’ai fait une télévision avec Eddy Merckx. Un phénomène, et une vie étonnante.

En 1989, la chanson « Hélène » vous a offert la célébrité que vous recherchiez ?
Pas du tout. Je ne suis pas devenu chanteur pour être célèbre. Certains en rêvent durant toute une vie. Moi pas. Le succès doit se gérer et ce n’est pas toujours facile. Quelques-uns sont tombés dans des cercles vicieux et ont rapidement disparu. À l’époque, je n’avais même pas d’amis dans la profession. Je chantais, puis je rentrais chez moi. J’étais étudiant, kiné à l’université, je jouais au hockey sur glace. Je n’allais pas au café du coin alimenter quoi que se soit. J’habitais dans une petite maison du Vermont, aux États-Unis, et cela suffisait à mon bonheur.

On raconte que la musique vous a sorti de la dépression. Info ou intox ?
Intox ! (Il sourit.)

Aujourd’hui, comment vivez-vous les événements qui font basculer notre monde ?
C’est très insécurisant. On avait déjà tellement souffert avec la pandémie. Aujourd’hui, certains gestes politiques apparaissent incompréhensibles. Regardez ce qui s’est passé aux États-Unis avec un certain président ! Cette guerre avec la Russie me fait peur. Franchement. La polarisation est extrêmement dangereuse. Un dérapage de plus et ce serait la folie. La Troisième Guerre mondiale est possible. Mais elle n’aura plus rien à voir avec les deux précédentes : on sera morts en quelques jours !

 

©DR

La religion vous aide ?
Non, je ne suis pas religieux. Par contre, la spiritualité me fascine. Nous devons apprendre à trouver notre place pour mieux nous tourner vers l’univers.

Vous aurez 60 ans l’année prochaine (le 26 mars 2023). Les années qui passent vous angoissent ?
L’âge, ce n’est pas que dans la tête. On a beau être en forme, quand on vieillit, il est plus difficile de se lever le matin, surtout quand on a été un grand sportif comme moi. Arthrose, sciatique, etc., il faut accepter la réalité. Chacun doit apprendre à vivre et à vieillir, à écouter son corps. Moi, il me parle et il y a des choses que je ne peux plus faire.

Lire aussi >Roch Voisine : « C’est assez rare aujourd’hui, les gens qui écoutent la musique comme on le faisait à une certaine époque. Il faut vivre avec son temps ! »

Vous auriez aimé avoir 20 ans aujourd’hui ?
Non. J’ai des garçons de 16 et 18 ans, je ne voudrais pas être à leur place (*). On peut les comprendre quand ils nous disent : « Vous avez vu quel monde vous nous laissez ? » Ce n’est pas seulement la faute de ma génération, parce que tout a commencé bien avant, mais c’est effectivement très inquiétant.

Les concerts vous permettent de tout oublier ?
J’adore la scène et son atmosphère. J’ai fait des concerts énormes comme j’ai chanté dans des salles intimistes. Toujours avec le même plaisir. Du Champ-de-Mars à Paris à des endroits de 200 personnes. Et le trac est encore présent ! Quand j’ai rendez-vous avec le public, j’aime bien être prêt une demi-heure à l’avance. On se concentre tous ensemble, on parle, on prend un fond de verre de vin rouge. Nana Mouskouri m’avait dit que c’était bon pour la voix. Je précise : un fond de verre, pas la bouteille !

(*) Roch Voisine a trois enfants : Alix-Elouan (16 ans), Kilian (18 ans) et la petite dernière, Lily-Dorina (à peine 19 mois).

 

©DR
CIM Internet