Paris Match Belgique

Excellence belge : Aroz Jewelry, bijoux cosmiques

Les sœurs, talentueuses et au sommet d’une séduction dans le sillage des étoiles filantes. | © ©DR

I like Belgium

Âgées de 31 et 34 ans, les sœurs Sole ont des étoiles dans les yeux : leur site de vente en ligne se double depuis le mois dernier d’un showroom dans le quartier du Châtelain, en région bruxelloise.


Vers l’infini et au-delà ! Est-ce le lancement du télescope James-Webb par la NASA, dont on découvre depuis peu les fabuleuses images, qui a donné des idées aux deux jeunes créatrices ? En tout cas, Laura et sa sœur Paola ont le regard tourné vers les étoiles pour leur collection de fin d’année : des bijoux en argent et en vermeil pour une poésie scintillante composée de sphères, d’ellipses et d’anneaux, des médaillons à bordures brûlées par le soleil, et ce qu’elles appellent en chœur « une narration liée à l’attraction des planètes ».

L’histoire de ces deux sœurs, conditionnées dès leur plus jeune âge par la boutique de bijoux Zora tenue par leur maman à Waterloo, a commencé bien plus tôt. « Nous nous amusions à travailler avec elle et nous avons enfilé pas mal de perles depuis que nous sommes toutes petites. »

Elles se préparent à lancer pour novembre une nouvelle collection de bijoux fantaisie inspirés des constellations

De quoi déterminer leur avenir puisque, malgré des études de marketing pour l’une et de logopédie pour l’autre, Laura et Paola se retrouveront autour d’un projet commun en 2013 : celui d’ouvrir, dans la foulée des débuts d’Instagram, une boutique en ligne de bijoux de fantaisie. Le site réunit alors une sélection de petits créateurs italiens et espagnols à prix ciselés. Mais, en raison du manque de traçabilité dans la fabrication des produits qu’elles représentent, les deux sœurs décident en 2016 de se lancer elles-mêmes dans la création de bijoux sous la marque Aroz, anagramme de Zora, la boutique maternelle.

 

Créoles Aros, piercing en or 18 ct ©DR

« Nous créons nos propres designs. Les dessins sont ensuite envoyés à Porto, où les bijoux sont réalisés à la main dans un petit atelier familial. Il s’agit d’une manufacture spécialisée dans la conception d’objets de décoration en argent, ce qui nous permet de travailler avec des chutes qui sont fondues et recyclées. C’est local, durable et cela permet la réutilisation de matières nobles. Toutes nos créations qui déclinent des lignes en argent, vermeil et or 19 ct sont empruntées à l’esprit des bijoux vintage redécouverts dans les tiroirs de notre mère et de notre grand-mère, elles-mêmes garantes de la passion familiale pour les beaux objets, transmissibles entre générations. »

Résultant d’une transition réfléchie et éthiquement volontaire, Aroz est aujourd’hui un projet complètement abouti : une collection riche de trois cents références à prix démocratique, un site en ligne et enfin leur showroom du quartier du Châtelain, ouvert depuis septembre. « Outre les médaillons, bracelets ou colliers, notre gamme présente aussi des bijoux personnalisables gravés sur place à la demande, même avec un dessin personnel, si l’on se sent inspiré », précise Laura. Elle propose également un service « second life », offrant la possibilité de réparer ou de redorer gratuitement un bijou durant la première année.

Mais l’aventure continue et, pour les fêtes, c’est une nouvelle collection allégorique qui voit le jour. « La création est toujours une exploration et nous sommes très intéressées par l’astrologie », rappelle Laura. Elle a imaginé des billes telles des astres enfilés comme des perles, des chaînes et des sphères entremêlées, mais aussi des boucles d’oreilles, des colliers et des bagues à associer ou à porter seules, disponibles dans un packaging de fête.

 

Les bagues John et Olivia. ©DR

« Nos médaillons solaires et toute cette série limitée sont entièrement ouvragés à la main et constituent de beaux cadeaux, à la fois exclusifs et accessibles. » Ce lancement se jumelle avec celui de leur première collection capsule en or 9 et 18 ct, entièrement réalisée en Espagne. Cette ligne de métal précieux comprend des pièces fines et délicates, des boucles d’oreilles et des piercings, de fins anneaux avec des pendants et de petites puces en zircon qui rappellent les étoiles.

Au-delà de cet épisode cosmique, Laura et Paola restent cependant circonspectes. Les matières premières augmentent, le pouvoir d’achat rétrécit et à défaut de pouvoir lire dans une boule de cristal ou le sillage d’une étoile filante, elles observent avec une certaine appréhension la crise qui se profile. Tenir le coup et franchir le cap constituera déjà un objectif en soi. Elles espèrent ensuite continuer leur progression européenne via leur site, voire établir physiquement des magasins éphémères en France et en Espagne.

 

Bracelet Elton à graver. ©DR

arozjewelry.com

,  et le

CIM Internet