Paris Match Belgique

La déclaration d’amour de Polnareff : « Une relation amoureuse avec la Belgique »

Ce vendredi 18 novembre l'album Polnareff chante Polnareff sortira ! | © ©PHOTOPQR/LE PARISIEN / Frédéric Dugit

I like Belgium

L’auteur-compositeur et interprète français s’est confié dans le dernier Paris Match sur ses projets et une possible nouvelle tournée. Qui, si elle se faisait, passerait à n’en pas douter par notre pays. Surtout si l’on s’en réfère à ce qu’il déclare au journaliste rock Philippe Manoeuvre.

 

C’est dans un hôtel de Palm Springs que Paris Match a rencontré le mythique Michel Polnareff dont on était sans nouvelle depuis six ans et le flop de son avant-dernier album Enfin! sorti en 2018. Un échec que l’artiste reporte d’ailleurs sur la maison de disque Universal. « Interviewe Universal France, pas moi… Si tu veux savoir ce qui s’est passé » dit-il en substance.

La bonne nouvelle pour les fans est évidement la reprise piano-voix de ses propres chansons dans un nouvel opus nommé sobrement Polnareff chante Polnareff. Cerise sur la gâteau, le nouveau management de l’artiste, qui est passé sous pavillon Warner à présent, parle même d’une possible tournée sous cette formule !

Durant ce long entretien, Michel Polnareff toujours égal à lui-même aborde divers sujets comme ses chansons visionnaires, le réchauffement climatique, la Covid-19, ses envies de concerts… Et de la Belgique ! Dans l’entretien cela tombe un peu du ciel ! Philippe Manoeuvre lui demande comment il fait, lui qui n’est plus venu en France depuis 2016,  pour se tenir au courant des nouveaux talents issus de l’hexagone. « Je vais dans un bar belge des environs (NDLR: près de sa maison située non loin du désert californien). J’aime beaucoup les Belges, j’ai toujours eu une realtion amoureuse avec la Belgique. C’est un pays qui a toujours été avec moi… Dans ce bar belge, j’ai découvert tous les nouveaux artistes dont tu me parles ».

Sympa Michel !

 

©BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

 

En 2016, le Manneken-Pis revêtait l’habit de scène de Michel Polnareff qui était d’ailleurs reçu dans la foulée à l’Hôtel de ville de Bruxelles par le bourgmestre de l’époque, Yvan Mayeur.©BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK
CIM Internet