Paris Match Belgique

Des Barbies à base de plastique issu de l’océan, la nouvelle idée ingénieuse de Mattel

Barbie Mattel

Un projet appelé à évoluer. | © Belga Image

Modes et styles de vie

Un geste pour lutter contre la pollution des océans et recycler davantage.

Le fabricant de jeux Mattel a dévoilé lundi un nouveau programme de recyclage pour les produits cassés ou depuis longtemps oubliés dans les placards, à commencer par les poupées Barbie, les petites voitures Matchbox et les jouets de construction Mega. Les consommateurs intéressés peuvent aller sur le site de l’entreprise, y imprimer, gratuitement, une étiquette d’expédition, et envoyer les jouets usagés par la poste.
L’entreprise se chargera de les trier par type de matériaux et de les recycler quand c’est possible. Pour les éléments qui ne peuvent pas être recyclés pour créer de nouveaux jouets, Mattel s’engage à les transformer en des éléments de moindre qualité ou en énergie.

Un projet appelé à évoluer

Le programme ne concernera au début que les marques Barbie, Matchbox et Mega mais d’autres marques seront ajoutées par la suite.
Ce programme, baptisé Mattel PlayBack, doit aider l’entreprise à atteindre son objectif de l’utilisation d’ici 2030 de matériaux uniquement recyclés, recyclables ou en bioplastiques (issus de la biomasse ou biodégradables) pour tous les jouets et emballages.
D’abord lancé aux Etats-Unis et au Canada, le programme sera étendu en France, en Allemagne et au Royaume-Uni via des partenaires, a précisé Mattel lundi.
Par Belga 

CIM Internet