Paris Match Belgique

La stupéfaction de Banksy face à une expo manigancée dans son dos

Certaines créations signées Banksy ont été vendues aux enchères pour des sommes vertigineuses. | © National Pictures / Nick Edwards/NATIONAL PICTURES/MAXPPP

art

Le graffeur Banksy affirme n’avoir « rien à voir » avec une exposition consacrée à ses oeuvres qui se tient à Moscou depuis le 2 juin 2018.

 

L’artiste de rue Banksy a fait part de sa stupéfaction concernant la tenue d’une grande exposition payante consacrée à ses oeuvres à Moscou, affirmant n’avoir « rien à voir » avec l’événement mais reconnaissant ne « pas être le mieux placé pour se plaindre ».

L’exposition « Banksy, un génie ou un vandale ? À toi de décider ! », qui s’est ouverte dans la prestigieuse Maison centrale des artistes à Moscou début juin et doit durer jusqu’à début septembre, présente une centaine d’objets. On y trouve notamment des oeuvres célèbres de la star du street art, qui garde le mystère sur son identité, et des photos en provenance des différentes galeries d’art et de collections privées.

« Qu’est ce que c’est que ça ? »

Sur son compte Instagram, Banksy a publié la capture d’écran d’un échange de messages avec un contact qui lui envoie une photo d’un panneau publicitaire vantant l’événement. « Qu’est-ce que c’est que ça ? », répond l’artiste. Quand son contact affirme qu’il s’agit d’une exposition dont le ticket d’entrée coûte 20 livres britanniques (22 euros), Banksy répond : « J’aimerais pouvoir trouver cela amusant. Quel est le contraire de LOL ? »

A post shared by Banksy (@banksy) on

Le prix des billets d’entrée varie en fait entre 550 roubles à 1 400 roubles (visite guidée avec entrée prioritaire), soit entre 7 et 18 euros. « Tu sais que cela n’a rien à voir avec moi, n’est-ce pas ? », demande Banksy à son contact. Il a ironisé toutefois en reconnaissant ne pas être « la personne le mieux placée pour se plaindre des gens qui montrent des tableaux sans demander la permission ».

Collection privée

Sur le compte Instagram de l’exposition, ses organisateurs ont assuré n’avoir jamais présenté cet événement comme autorisé par Banksy, soulignant que tous les objets appartiennent à des collectionneurs privés qui « ont le droit d’exposer les oeuvres de l’artiste ».

Lire aussi > Un nouvel indice podcasté pourrait révéler l’identité de Banksy

Graffeur et peintre de Bristol (sud-ouest d’Angleterre), Banksy s’est fait connaître pour son art urbain ironique, et certaines de ses créations ont été vendues aux enchères pour des sommes vertigineuses. Or, comme il l’a rappelé aux organisateurs de l’exposition à Moscou : « Vous ne semblez pas comprendre comment fonctionne la loi internationale. Encore une fois, le vandalisme n’est pas de l’art. Je peux totalement et légalement vendre des impressions d’oeuvres cultes de Banksy et les vendre sans répercussions ».

L’exposition moscovite, qui se présente sur son site comme « l’évenement artistique de l’année », a attiré une forte affluence depuis son ouverture. Une exposition de ses oeuvres moins connues est actuellement en cours à Londres.

 

Avec Belga

CIM Internet