Paris Match Belgique

« Keto diet » : Le régime à base de gras qui cartonne dans la Silicon Valley et à Hollywood

Plus de gras, moins de sucre. Tels sont les deux piliers du régime « keto », aussi appelé régime cétogène. | © Pexels

Beauté et bien-être

Après 2 mois à se nourrir essentiellement de beurre et de bacon, une journaliste américaine livre ses impressions sur ce régime aussi populaire que gras. 

Plus de gras, moins de sucre. Tels sont les deux piliers du régime « keto », aussi appelé régime cétogène. La promesse ? Votre corps devient une machine à brûler les graisses et votre esprit est plus affûté. Un programme qui plaît du côté des geeks de la Silicon Valley et des stars d’Hollywood et des réseaux sociaux (Gwyneth Paltrow et Kim Kardashian s’y seraient mises). Pourquoi ? Parce que ça marche. Melia Robinson, une journaliste de Business Insider s’y est frottée pendant deux mois. Deux mois à base d'avocats, de beurre et de bacon qui ont « changé sa vie ».

Lire aussi > Le bad buzz de Kim Kardashian sur la grippe pouvant être un "régime formidable"

« Keto », kézako ?

Le régime cétogène ne date pas d’hier. Il a été mis au point dans les années 1920 dans le cadre de recherches pour combattre l’épilepsie et le diabète chez les patients, explique Inquisitr. Concrètement, les adeptes du « keto » réduisent considérablement leur apport quotidien en glucides. Celui-ci passe à 50 grammes par jour : l’équivalent « d’un bagel ou d’un bol de riz », nous dit Melia Robinson. Les recommandations officielles estiment notre alimentation moyenne de 1800 calories par jour devrait en contenir entre 210 et 290 grammes par jour.

Un régime pas très « Weight Watchers »

On compense ce « manque » avec des matières grasses : viande, œufs, beurre, fromage, noix… Le corps va puiser dans ces graisses-là pour avoir de l’énergie. Pas très « Weight Watchers » dans l’esprit, mais apparemment très efficace. Selon l’article, certaines études mettent en avant les vertus de ce régime qui ferait perdre du poids, améliorerait notre concentration – on comprend là l’attrait du régime pour les employés de la Silicon Valley - et combattrait certaines maladies chroniques comme Alzheimer. "L'avantage du régime cétogène est d'être gourmand, ce qui permet de varier les plaisir", explique la nutritionniste Magali Walkowwicz à Psychologies.

Envie d'une collation ? La journaliste se faisait des "bombes de gras" à base de chou-fleur, de bacon et de cheddar. © Business Insider

Lire aussi > Contre la déprime hivernale, on a testé la luminothérapie

Perte de poids, gain de concentration

C’est munie de toutes ces informations que la journaliste s’est lancée dans cette aventure sans sucre, mais avec beaucoup de gras. Non sans peine. En effet pas toujours facile de se passer de pommes de terre, de pâtes, de pain, de lait ou encore de soda. La base de notre alimentation pour beaucoup. Au final, Robin a perdu 3,5 kilos sans faire de sport, s’est retrouvée avec « un corps et un esprit transformés » et n’avait plus de coups de barre durant la journée.

J’ai commencé à avoir plus d’énergie et à être plus concentrée 

Non sans l’aide d’un médecin. Le Dr Wali, qui a suivi le régime de la journaliste de près, l’a elle-même testé. « J’ai commencé à avoir plus d’énergie et à être plus concentrée », lui a-t-elle confié. Un rendez-vous avec un médecin est d'ailleurs conseillé à tous ceux qui souhaitent s’essayer au régime cétogène.

L’un des termes les plus recherchés sur Internet en 2017 selon Google Trends - les recherches auraient même quadruplées - le « keto » risque encore de faire parler de lui en 2018.

CIM Internet