Paris Match Belgique

Pourquoi faire bronzette en ville est bien plus dangereux qu’à la plage

C'est un fait : les vitres des buildings ou même sol de couleur clair sur le chemin du travail peuvent très bien booster le rayonnement ultraviolet. | © Unsplash

Beauté et bien-être

À force d’associer plage et crème solaire, les citadins prennent de sacrés risques.

En ville, dès que le soleil pointe le bout de son nez, on fait tout en profiter. L’objectif ? Grappiller quelques rayons et mettre en route un prébronzage histoire ne pas être (trop) ridicule à la plage. Mais la crème solaire, elle, est souvent aux abonnés absents. Une attitude qui n’est pas sans risque, comme le souligne une dermatologue dans Slate.

Inconscience collective

C'est un fait : les vitres des buildings ou même sol de couleur clair sur le chemin du travail peuvent très bien booster le rayonnement ultraviolet.  Et nous prendre par surprise. « On n’assimile pas la notion de soleil en ville aux coups de soleil, et, souvent on l’apprend à ses dépens », résume la docteure Nina Roos. « On peut prendre un coup de soleil en marchant », ajoute-t-elle, toujours pour Slate.

Lire aussi > Coup de soleil : Pourquoi votre voisin bronze et pas vous

Attention au décolleté 

Et le coup de soleil n'est pas la seule chose que l'on devrait craindre. Vieillissement prématuré de la peau – au niveau du décolleté notamment - et cancers sont au coin de la rue. Deux conséquences que la dermatologue observe de plus en plus chez les trentenaires qui la consultent. Le bon réflexe ? Mettre un tube de crème solaire dans son sac, et en appliquer sur les zones exposées. Même si cela paraît moins évident.

CIM Internet