Paris Match Belgique

Sport et gueule de bois, un mauvais mélange

Malgré une croyance populaire, aller à la salle pour se remettre d’une gueule de bois carabinée ne serait pas la solution. | © Unsplash

Beauté et bien-être

Cette solution envisagée par certains fêtards pour se remettre sur pied serait à éviter selon des experts du fitness.

Une fausse bonne idée. Malgré une croyance populaire, aller à la salle pour se remettre d’une gueule de bois carabinée et compenser les excès de la veille, ne serait pas la solution. Ian Streetz, coach personnel, explique pourquoi dans The Independent.

Déshydratation continue

« L’un des problèmes principaux avec la gueule de bois est la déshydratation, et suer pour en venir à bout prolonge ses effets ». En soulevant des haltères ou en sedonnant à fond sur un tapis de course, on risque ainsi nausée, grosse fatigue et douleurs musculaires, détaille également Business Insider. De plus, l’alcool ingurgité en soirée se transforme en toxines dans notre sueur. De quoi provoquer crampes et blessures, les muscles étant moins réactifs.

Lire aussi > Le congé « gueule de bois » : l’idée de génie d’une entreprise londonienne

Sur son site Basic Fit met également en garde ses clients contre cette pratique. « Avant toute chose, tu devras boire beaucoup d’eau ou une boisson pour faire du sport. Ainsi,  déjeune avec des fruits et du yaourt par exemple. Vu que tu restes déshydraté, il vaut mieux ne pas faire un entraînement très intensif. Bref, vas-y molo, fais un simple entraînement de musculation ou fais du jogging tranquillement, seulement quelques kilomètres« , conseille la chaîne. À bon entendeur.

CIM Internet