Pour être tatoué à 100%, un homme se fait retirer le pénis et les tétons

Pour être tatoué à 100%, un homme se fait retirer le pénis et les tétons

L'opération est appelée "genital nullification" ou "nullo". | © Unsplash

Beauté et bien-être

Adam Curlykale, 32 ans, est ainsi devenu « nullo » après une lourde opération chirurgicale au Mexique.

Arrivé à la vingtaine, Adam Curlykale se fait tatouer pour la première fois. Il opte alors pour quelque chose de sobre : « I Am » (« Je suis », ndlr) sur l’avant-bras. Plus de 10 ans plus tard, ce résident russe est tatoué à plus de 90%. Et pour assouvir sa passion devenue dévorante, il était prêt à aller encore plus loin.

Lire aussi > Un tatouage qui change de couleur en fonction de notre santé

Opération extrême

Adam Curlykale vient de subir une opération extrême appelée genital nullification ou « nullo » au Mexique. L’objectif ? Retirer son pénis ainsi que ses tétons afin d’accéder à des zones encore « vierges » de son corps. Une épreuve que l’homme de 32 ans, surnommé Mr Oreo en raison de l’encre noirâtre qui le recouvre, a documentée sur son compte Instagram.

« Les tatouages m’ont permis de me redécouvrir »

C’est près avoir combattu un cancer de l’intestin et subi une forte dépigmentation de la peau que Curlykale, devenu dépressif, s’est tourné vers le tatouage. « Les tatouages m’ont permis de me redécouvrir. Je me suis vu beau. La vie est si courte que j’ai cessé de me demander de quoi demain serait fait », a-t-il confié à ce sujet. Aujourd’hui il dit se sentir « très heureux » malgré la douleur ressentie après l’opération.

CIM Internet