Pourquoi des YouTubeuses beauté disent (enfin) stop aux marques de cosmétiques

Pourquoi des YouTubeuses beauté disent (enfin) stop aux marques de cosmétiques

Image d'illustration. | © Unsplash

Beauté et bien-être

Des influenceuses, dont la très populaire EnjoyPheonix, ont pris une bonne résolution en ce début d’année 2019.

Ça suffit. Les YouTubeuses beauté les plus en vue peuvent recevoir jusqu’à 4 colis par jour de la part des marques. Mascaras, poudres, rouge à lèvres… Toutes les nouveautés leur sont envoyées dans l’espoir qu’elles en parlent à leurs centaines de milliers d’abonnés. Mais certaines d’entre elles poussent aujourd’hui un gros coup de gueule.

Des marques abonnées… au gaspillage

Car si de nombreuses personnes rêveraient de profiter de tous ces cadeaux, la réalité n’est pas si rose. Dans une nouvelle vidéo intitulée « Pourquoi je ne vais plus recevoir de produit des marques », la Française EnjoyPhoenix avoue qu’elle n’arrive plus à suivre. Ce qui la dérange ? Un terrible sentiment de gâchis qui n’est pas sans conséquences pour la planète. Même en faisant des offrandes à tout son entourage, l’influenceuse explique qu’elle n’arrivait pas à écouler ses énormes stocks.

Lire aussi > Rihanna, Huda Kattan, Tata Harper… Les nouvelle pionnières de la beauté

« Je voulais éviter tout ce gaspillage de produits qui arrivent en masse et dont je ne peux pas me servir. C’est vraiment trop pour une personne ». La jeune femme de 23 ans, soucieuse de « ne pas cracher dans la soupe », a tout de même tenu à remercier les marques qui, malgré tout, lui ont offert de la visibilité. Elle espère que cette décision les enjoindra à faire « plus attention à l’environnement ».

« Ce n’est même pas ma carnation, ce n’est pas ma couleur »

Du côté d’Horia, même son de cloche. « J’ai l’impression que ma maison est un dépotoir. Les marques, les agences surtout, ne me demandent plus mon avis. Elles m’envoient tout ce qu’elles ont. Ce n’est même pas ma carnation, ce n’est pas ma couleur », dénonce-t-elle dans une vidéo publiée le 27 décembre dernier et destinée à ses 2 millions d’abonnés. Pour éviter ce gaspillage, elle souhaite désormais valider tous les produits en amont avant de le recevoir. Le début d’une révolution (durable) chez les YouTubeuses ?

CIM Internet