Le message body positive d’Iris Mittenaere à propos des vergetures

Le message body positive d’Iris Mittenaere à propos des vergetures

Iris Mittenaere est devenue Miss Univers en 2016. | © Wikimédia Commons

Beauté et bien-être

L’ancienne Miss Univers les assume pleinement sur Instagram.

« Comment fais-tu pour ne pas avoir de cellulite ni de vergetures ? » Alors qu’elle venait de poster des photos d’elle en maillot de bain sur les réseaux sociaux, Iris Mittenaere a tenu à rassurer un fan : elle en a, comme tout le monde. L’occasion pour l’ancienne Miss France, élue Miss Univers en 2016, de partager un message body positive et de se confier sur ses petits complexes.

« C’est les marques de mon passage à l’âge adulte ! »

« J’ai des vergetures ! J’ai toujours voulu faire un joli shoot pour que vous les voyez… j’en ferai un pour l’été ! Sur les fesses, la poitrine… elles se voient en fonction de la lumière, de la netteté de la photo. Quand on prend du poids rapidement, comme à la puberté, ça arrive à la majorité des femmes », a-t-elle rappelé à sa (jeune) communauté, comme le rapporte ELLE.

 

View this post on Instagram

 

Girls just wanna have fun … and dance… and have fun dancing 🤪✌🏼 @williamcerfphotos

A post shared by Iris Mittenaere (@irismittenaeremf) on

« On se focalise souvent dessus mais finalement lorsque l’on est en maillot de bain ce n’est pas ce qu’on remarque directement. C’est un petit détail, c’est les marques de mon passage à l’âge adulte ! », estime celle qui se trouvait trop maigre lorsqu’elle était plus jeune. « Elles m’embêtaient quand elles étaient rouges violettes, aujourd’hui ça va », conclut la Lilloise de 26 ans.

Lire aussi > Quand une artiste célèbre les vergetures à coups de paillettes

Partager ses conseils beautés et ses « tips » lifestyle avec ses fans, Iris Mittenaere adore ça. En novembre dernier, elle a notamment sorti « Toujours y croire », un livre pleins de bons plans. Elle y parlait déjà de ses vergetures… et comment les masquer à la plage avec de l’autobronzant. « Il faut prendre une bonne marque et l’appliquer trois jours avant pour que ça s’estompe le jour J », glissait-t-elle. Et si on oubliait (un peu) l’autobronzant cet été ?

CIM Internet