Pourquoi vous devriez faire (très) attention en faisant craquer votre cou

Pourquoi vous devriez faire (très) attention en faisant craquer votre cou

Image d'illustration. | © Unsplash

Beauté et bien-être

Alors qu’il ressentait des douleurs anodines dans cette partie de son corps, un jeune homme a bien failli perdre la vie…

Chez certains, se faire craquer le cou est un réflexe pour calmer leurs douleurs, qu’elles apparaissent devant l’ordinateur du bureau ou à la maison. Mais les mésaventures d’un Américain de 28 ans devraient les mettre en garde : son geste a priori inoffensif a provoqué un terrible AVC.

Lire aussi > Le 4-7-8, la technique de respiration infaillible pour s’endormir en 60 secondes 

Comme l’expliquent CNN et Franceinfo, Josh Gerben s’est en effet involontairement lésé une artère vertébrale, un vaisseau qui passe des os du cou à la base du cerveau, en mars dernier. Il a d’abord senti toute la partie gauche de son corps s’engourdir. Il n’arrivait plus à marcher droit et sa vision était brouillée. C’est finalement son beau-père qui l’a emmené aux urgences.

Unsplash

« Son AVC aurait pu être fatal », a souligné le médecin qui s’est occupé de lui. « La façon dont il a ‘tordu’ son cou a provoqué une dissection des artères ». Un choc qui peut donc s’avérer mortel.

Lire aussi > Allergique au froid : Le calvaire d’une jeune Canadienne

Après des semaines de rééducation, le jeune homme parvient désormais à marcher sans déambulateur, mais il ressent encore les séquelles de son accident. Il se fatigue plus vite qu’avant et la partie gauche de son corps lui semble plus « lourde ». Prudence donc si vous tenez toujours à vous faire craquer le cou entre deux e-mails.  « Faites-le simplement craquer d’un côté à l’autre. Ne le tordez pas », conseille le médecin. Dont acte.

Mots-clés:
AVC craquer cou
CIM Internet