Paris Match Belgique

Voici comment (bien) nettoyer sa gourde pour éviter de tomber bêtement malade

Image d'illustration. | © Unsplash / Thom Holmes

Beauté et bien-être

Elle est bien plus crade que vous ne le pensez…

Non, s’acheter une gourde n’est pas une simple tendance. Lorsque l’on sait que la consommation de bouteille en plastique à usage unique se compte en dizaines de milliards chaque année, les voir fleurir sur les bureaux des open-spaces est même une bonne nouvelle. Mais attention, votre alliée de la journée peut (très) vite se transformer en nid à bactéries… et vous rendre malade. L’air de rien. Alors que faire pour s’hydrater sans risquer sa peau ?

L’accessoire qui tue (les bactéries)

Serrer la main d’un collègue ou lui taper une bise, tapoter sur votre clavier, ouvrir une porte… Tous ces gestes du quotidien génèrent un véritable bouillon du culture qui peut avoir des conséquences directes sur votre gourde et votre bien-être. Et il ne suffit pas de rincer nonchalamment sa bouteille de temps en temps pour s’en débarrasser. « Les bactéries ont tendance à former un biofilm qui va s’accumuler à l’intérieur du contenant », expliquait  Philip Tierno, professeur en microbiologie et pathologies de l’Université de New York, à Mashable. « Vous avez donc besoin d’une action mécanique pour vous débarrasser de ce biofilm qui recouvre l’intérieur de la bouteille », insistait-il. La solution : le bon vieux goupillon. Oui, celui dont on se sert pour le biberon de bébé.

Pexels

Avec de l’eau chaude et savonneuse, il vous permettra de rester en bonne santé avec un nettoyage mensuel. Comme n’importe quelle éponge, l’accessoire doit être changé régulièrement et un petit tour dans le lave-vaisselle ne lui fera pas de mal. Il est également conseillé de rincer sa gourde avec une pincée de bicarbonate de soude de temps de temps.

Lire aussi > La boisson la plus hydratante n’est pas celle que vous pensez

L’autre erreur fatale à ne pas commettre ? Prendre sa gourde quand on file aux toilettes. « Lorsque vous tirez la chasse d’eau, l’eau des toilettes devient volatile et une fraction des gouttelettes d’eau peut s’écouler sur et dans votre bouteille d’eau », rappelait un chercheur britannique au Centre d’écologie et d’hydrologie dans le Huffington Post. Qu’on ne vous y reprenne plus. 

CIM Internet