Paris Match Belgique

Non, mâcher un chewing-gum en avion n’est pas une bonne idée

Image d'illustration. | © Unsplash / Sofia Sforza

Beauté et bien-être

Il n’existerait qu’une seule et unique solution pour se déboucher les oreilles. 

Avoir les oreilles bouchées quand on prend l’avion est assez insupportable. Et le sempiternel conseil, on le connaît tous, consiste à mâcher nerveusement du chewing-gum (hors de prix) acheté à la hâte au duty free. Mais Ben MacFarlane, un médecin britannique, nous met aujourd’hui en garde contre cette pratique a priori anodine.

Mâcher rime avec risqué

Il s’avère que le chewing-gum, au même titre que l’eau gazeuse, les sodas en tous genres et le champagne réservé à la business class, ne fait qu’augmenter la présence d’oxygène dans notre système, explique ce « docteur des airs » dans le Daily Mail. Cet excès de gaz, vous l’aurez compris, ne fait qu’accentuer le risque d’aérophagie. Une situation inconfortable pour vous, et vos voisins entassés dans cet espace restreint. De plus, le médecin explique qu’il y a toujours le risque de s’étouffer lors des turbulences ou d’un atterrissage mal ajustée.

Unsplash / Hana Lopez

Lire aussi > Pourquoi prendre votre chien en avion n’est pas une bonne idée

Comme le souligne Glamour, la gomme à mâcher pourrait également renforcer la (désagréable) sensation de jetlag. Gonflant inutilement notre estomac, elle provequerait ballonnements et nausées. La seule solution valable ? Simuler des bâillements avant le décollage et l’atterrissage. Vous aurez l’air un peu bête, mais le jeu en vaut la chandelle.

CIM Internet