Paris Match Belgique

3 conséquences néfastes du changement d’heure sur notre santé (et comment y remédier)

Image d'illustration. | © Pexels

Beauté et bien-être

Dimanche 27 octobre, dans la nuit, la Belgique passe à l’heure d’hiver, à 3 heures du matin. Et franchement, on ne s’en réjouit pas.

OK, nous allons gagner une heure de sommeil. Mais avez-vous réellement pensé à ce que cela implique ? Alors qu’on pensait ce rituel hivernal enterré pour de bon (spoiler : ce ne sera pas avant 2021, au mieux), voilà que nous devons de nouveau dérégler notre horloge… biologique. Car, oui, notre corps a du mal à encaisser le passage à l’heure d’hiver. La preuve par trois.

On va mal dormir

Le changement d’heure influe sur notre horloge biologique et plus précisément sur notre précieuse mélatonine. La sécrétion de l’hormone de sommeil va être perturbée au même titre que notre sommeil. Un véritable jet -ag qui dure jusqu’à 8 jours de suite. La solution ? Décaler progressivement l’heure du coucher de 15 minutes pour s’y habituer en douceur. Ce samedi soir, tentez de vous mettre au lit une heure plus tard que prévue pour éviter d’être trop matinal.

Lire aussi > Pourquoi le changement d’heure va être (encore) plus rude cette année

On va être de mauvais poil

À partir de dimanche, vous risquez bien d’être ronchon. Irritabilité, sautes d’humeur… c’est aussi ça le changement d’heure. Même les animaux ressentent ses conséquences. Les journées devenant plus courtes, une dépression saisonnière nous pend carrément au nez. Une cure de luminothérapie est souvent conseillée pour la combattre. Pour ça, on allume sa lampe durant une vingtaine de minutes au moment du petit-déjeuner. De quoi recharger ses batteries.

Pexels

On va perdre l’appétit

Votre appétit légendaire risque d’en prendre un coup et votre estomac va être complètement déboussolé. La sensation de faim arrivera à des moments inattendus et c’est particulièrement vrai chez les enfants. Comme avec le sommeil, on tente de décaler les repas d’un quart d’heure petit à petit. Et c’est aussi le moment de mieux manger : moins de gras, plus de soupes. Des compléments alimentaires à base de vitamine D3, de magnésium et de fer sont toujours de bon augure à ce moment de l’année.

CIM Internet