Paris Match Belgique

Et si le confinement était l’opportunité de nous réinventer ?

Profiter du confinement pour se réinventer

Le Coronavirus est peut-être l'occasion de repenser ses habitudes. | © Bench Accounting/Unsplash

Beauté et bien-être

Le coronavirus nous oblige à rester chez nous, alors pourquoi ne pas profiter de ces moments pour repenser notre quotidien ?

 

Depuis vendredi dernier et l’annonce du gouvernement de fermer les établissements horeca et les lieux et manifestations sportives et culturelles, les habitudes des Belges ont radicalement changé. Ce lundi, le gouvernement français annonçait, lui, des mesures sans précédent de confinement pour limiter au maximum la propagation du virus Covid-19 et chez nous, les magasins non alimentaires prennent la décision de fermer les uns après les autres de manière indépendante. Certains ne donnent que quelques jours à la Belgique avant de plonger dans un lockdown complet. En cette période inédite, la plupart des gens qui ne peuvent pas aller travailler ou qui peuvent faire du télétravail sont donc confinés chez eux au maximum. Pour certains, cela peut être l’occasion d’une prise de conscience et d’une décision de repenser son quotidien et sa manière de vivre.

Lire aussi > Coronavirus : voici 4 façons de réduire votre anxiété pendant le lockdown

C’est en tout cas ce qu’encourage Dimitri Haikin, psychologue et psychothérapeute. On ne peut plus rien faire : plus de bars, de restaurants, de cinéma, de concerts, de fêtes, de virée shopping le week-end, de sport, d’anniversaire, ni de voyage depuis que l’Europe a fermé ses frontières ce mardi midi. Pour des raisons de santé publique, la consigne est de rester chez soi. Alors que faire pendant cette période de retraite forcée ? « Prendre son mal en patience ou considérer que derrière toute frustration se love une opportunité à découvrir », soutien le psychologue sur son site internet psy.be. Il nous offre 5 pistes pour tirer le meilleur de notre confinement.

Arrêter de se dépêcher

Plus besoin de se dépêcher le matin pour conduire les enfants à l’école. Pas d’activités extrascolaires, de séance de sport, de fête avec les copains. Plus de trajets interminables sur les routes, plus de rendez-vous à droite à gauche, plus d’annulation en dernière minute ou de changement de plan inopiné. On est chez soi, on le restera, et tous ceux qui sont enfermés avec nous sont dans le même bateau. Alors, si on décidait de ralentir. On peut enfin « arrêter de se dépêcher, se reposer un peu et prendre le temps pour les choses simples de la vie, surtout celles qu’on n’a jamais le temps de faire ».

prendre le temps
L’occasion de reprendre le temps. ©Brad Neathery/Unsplash

Redécouvrir l’intimité

Pour le psychologue, c’est également l’opportunité de « redécouvrir l’intimité et partager des moments avec ses proches, surtout quand on travaille beaucoup d’habitude ». Si ce ne sera peut-être pas si évident pour les parents confinés avec leurs enfants, faire du télétravail en couple est aussi l’occasion de passer plus de temps ensemble, de faire des vraies pauses pour prendre les repas de midi ensemble et de sortir de l’éternel « métro-boulot-dodo ». De quoi changer ses habitudes, tacler la routine et redonner du temps à soi et à l’autre.

Trouver le temps

Pour télétravailler dans les meilleures conditions possibles, rien de tel que d’avoir une maison propre et rangée. Il n’y a plus rien d’autre à faire à part des courses, alors est-ce que ce ne serait pas l’occasion de ranger la salle de bain, aspirer le salon ou s’adonner à des petits travaux manuels ? Et puis, quand vous aurez épuisé le catalogue Netflix, vous pourrez aussi refaire vos playlists musicales avec toutes les nouveautés que vous n’avez jamais pris le temps d’écouter, lire ces livres qui traînent dans votre bibliothèque et que vous ne lisez jamais, faire des bricolages avec les enfants ou retrouver le goût pour les jeux de société.

Lire aussi > Coronavirus : voici les sites les plus utiles et fiables à consulter pour rester informé pendant la quarantaine

Dans tous les cas, il est important de ne pas passer son temps enfermé à suivre les (parfois fausses) informations qui circulent sur les réseaux sociaux ou à la télévision. « Évitez de regarder les informations en continu à la télévision (un seul JT par jour) », prévoit Dimitri Haikin.

Développer des comportements solidaires

En cette période exceptionnelle, de nombreuses personnes sont fragilisées par le virus directement ou par les mesures prises par les autorités. C’est le moment de développer sa fibre sociale et solidaire. Le psychologue explore plusieurs pistes : « Regarder autour de soi pour développer des comportements solidaires et citoyens pour ceux qui sont dans le besoin ? Baby-sittings ? Courses alimentaires ? Sortir le chien du voisin ? Acheter nos produits chez les petits indépendants et commander des plats dans les restaurants fermés ? »

Solidarité
Un sursaut d’humanité et de solidarité. ©Zac Durant/Unsplash

Réapprendre à s’ennuyer

Bien que cela puisse être effrayant, s’ennuyer peut-être positif dans un mode de vie où on est sans cesse sollicité. C’est le meilleur moyen de prendre le temps de trouver des solutions à nos problèmes ou de développer sa créativité.

Lire aussi > Coronavirus : La course contre la montre pour trouver un vaccin

« Cette épidémie vient nous rappeler à quel point la vie est fragile et qu’elle mérite qu’on en prenne soin à chaque moment ». C’est le moment ou jamais de faire une pause et d’en tirer le meilleur.

Des consultations en ligne

Et si cette période de confinement est problématique pour vous ou que vous voulez pouvoir continuer à consulter un psy, le site psy.be a mis sur pied un système de consultations à distance. Histoire de permettre à chacun de prendre soin de soi dans les meilleures conditions.

CIM Internet