Paris Match Belgique

Quand été rime avec soins de beauté: La cryolipolyse, le traitement magique contre la cellulite ?

chronique beauté

Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un nouveau soin. | © D.R.

Beauté et bien-être

Chaque samedi durant tout l’été, Paris Match s’occupe de vous et vous choie.

 

Soins en institut, rituels à réaliser à la maison, cosmétiques à découvrir… Pendant deux mois, nous vous dévoilons tous nos bons plans et nos conseils pour vous accorder un moment rien qu’à vous. Fatigue, stress, pollution, alimentation parfois pas très équilibrée… Il faut le dire, nous en voyons de toutes les couleurs. Il est temps de traiter notre corps comme il le mérite, car après tout, le dicton « un esprit sain dans un corps sain » ne vient pas de nulle part.

Lire aussi > Voici le soin anti-fatigue de Selena Gomez à moins de 5 euros

Le soin de la semaine: la cryolipolyse

Qui dit été, dit maillot. Et si certaines sont impatientes à l’idée de se prélasser sur la plage, d’autres seront peut-être moins emballées à cause d’un ennemi en commun à beaucoup de femmes : la cellulite. Si elle est quasiment inexistante chez les hommes, on estime que près de 90 % des femmes ont de la cellulite. Cet amas de cellules graisseuses présent sous le derme donne un aspect de peau d’orange. La cellulite est principalement due à une alimentation trop grasse, à une forte rétention d’eau ou à un manque de tonus sanguin et lymphatique qui peut résulter d’un manque de sport. L’héridité peut elle aussi jouer un rôle. On retrouve la cellulite principalement sur les cuisses, les fesses, le ventre ou les bras.

Si certaines femmes vivent très bien avec de la cellulite, d’autres développent par contre un réel complexe. Malheureusement, faire du sport et manger sainement ne suffisent pas toujours. Avant de penser à la case chirurgie, il existe des méthodes plus naturelles à tester en institut, comme la cryolipolyse. Si plusieurs instituts proposent ce type de traitement, j’ai eu l’occasion de tester deux séances dans un institut de la marque belge Celestetic. L’institut se spécialise dans les traitements et solutions efficaces pratiqués par des experts de la médi-esthétique. La marque belge possède même sa propre académie à Zaventem pour former au mieux ses expert-e(s). En plus de proposer des produits professionnels d’une grande qualité adaptés à tous les types de peau (conçus en Italie), Celestetic propose toute une série de soins esthétiques de pointe, non invasifs et sans chirurgie pour le visage et le corps, dont la cryolipolyse. Décrit comme étant LA solution pour lutter contre la cellulite, le traitement promet une diminution jusqu’à 30% des graisses localisées après une séance. 20% du résultat final s’observerait au bout de 15 jours, tandis que 80% serait visible au bout de deux mois. Il faut compter entre deux à trois séances pour un traitement complet.

Lire aussi > Cheveux gras ? Cette astuce tout droit venue de TikTok va vous simplifier la vie

En quoi cela consiste ?

Tout d’abord, il faut savoir que la cryolipolyse n’est pas indiquée pour tout le monde. En effet, le traitement expose les zones à traiter à un refroidissement intensif pendant une heure. Une partie des cellules graisseuses est éliminée directement par le système lymphatique tandis qu’une autre sera détruite dans les semaines qui suivent. Ainsi, la cryolipolyse n’est pas indiquée pour les personnes souffrant de problème de circulation, des problèmes endocrinien ou présentant une insuffisance rénale.

Coline, l’experte de médi-esthétique qui s’occupe de moi, me questionne donc sur mon passé médical pour s’assurer qu’il n’y a aucun risque. Dans mon cas, aucun problème, je peux subir le traitement. Coline me pèse et délimite la zone à traiter, elle utilise également un indicateur de pli cutané pour s’assurer qu’il y a suffisamment de cellules graisseuses à traiter. Sans surprise, je décide de traiter mes cuisses. Je m’installe donc sur le ventre et on m’applique alors des lingettes recouvertes d’un gel protecteur pour éviter les gerçures provoquées par le froid sur la couche superficielle de l’épiderme. Je découvre ensuite la machine de Celestetic, l’IceSlim III. On peut comparer les deux embouts qui viennent se placer sur la peau à des ventouses qui aspirent la zone à traiter. Dans un premier temps, je ressens une sensation de chaleur qui se transforme ensuite en froid. Si les premières minutes du traitement ne sont pas agréables, sans être douloureuses, je finis par ne plus rien sentir et à me relaxer durant le reste de la séance. Au bout de 55 minutes, les ventouses, maintenues par la pression, se détachent d’elles-mêmes. Coline enlève alors l’excédent de gel et masse mes jambes avec une lotion amincissante pour relancer ma circulation sanguine.

Au bout de quelques minutes, je sens la zone traitée se réchauffer, et je n’éprouve aucune gêne. On m’avait averti qu’il était possible que des hématomes apparaissent suite au traitement, mais dans mon cas je m’en sortirai avec une marque rouge qui s’estompera au bout de quelques heures. Nous fixons le second rendez-vous un mois plus tard.

©Celestetic

Les résultats

Tout comme n’importe quel traitement aminsicant, quelques efforts sont nécessaires. Ainsi, j’ai reçu plusieurs consignes à respecter. On peut notamment citer la règles des 4P, à savoir ne pas manger de pommes de terre, de pâtes, de pain ou de pâtisseries quatre fois par semaine. Eviter les sodas, même les light, et les jus de fruits le matin pour éviter un pic d’insuline et l’augmentation du stockage des cellules graisseuses. À l’inverse, il est recommandé de boire deux litres d’eau par jour. J’essaie de me plier au maximum à ces exigences.

Quatre semaines passent déjà, l’heure de mon deuxième rendez-vous est arrivé ainsi que le fatidique verdict. Et là, surprise… J’ai perdu 2 kilos ainsi que deux centimètres de tour de cuisse. Je ne peux pas le nier, le traitement a été efficace. Je dois par contre attendre d’avoir réalisé la deuxième séance pour pouvoir observer des résultats vraiment visibles sur l’aspect de ma cellulite. Je ne peux pas dire qu’elle a disparu, mais l’effet peau d’orange a nettement diminué. Chaque personne réagit à sa manière au traitement, dans mon cas peut-être qu’une troisième séance aurait permis d’obtenir des résultats encore plus impressionnants. Je n’en reste pas moins satisfaite, d’autant plus que ce type de traitement n’est à réaliser que très occasionnellement, voir plus jamais en fonction du type de cellulite.

Les informations pratiques

L’institut Celestetic que j’ai découvert est situé sur la place Jean Vanderbecken à Genval. La marque belge en pleine expansion a prévu d’ouvrir d’autres instituts en Belgique très prochainement. Il faut compter 245 euros pour une séance de cryolypolyse. Chaque séance étant de moins en moins chère à chaque fois.

Bon à savoir, l’institut propose des soins minceurs complémentaires pour des résultats encore plus effectifs. On peut notamment citer la radio fréquence rotative, stimulant la production de collagène et donc réduisant l’aspect peau d’orange de la cellulite. Rappelons en effet que la cryolypolyse agit sur des zones plus localisées et sur la cellulite dite fibreuse nichée en profondeur, souvent présente depuis plusieurs années…

CIM Internet