Paris Match Belgique

Bioderma, la biologie au service des peaux à problèmes

Des gammes qui répondent à tous les besoins de la peau | © Bioderma

Beauté et bien-être

Fondée dans les années 70 par un pharmacien pionnier, Bioderma a révolutionné le monde de la dermo-cosmétique. Depuis, le projet de Jean-Noël Thorel prospère, et peut désormais se targuer de proposer une solution adaptée à chaque peau à problème. Bien dans sa peau, avec un épiderme plus beau, et en ne sacrifiant jamais la rigueur scientifique à l’esthétique. 

Chez Bioderma, la beauté est indissociable de la biologie, et le développement des produits s’inspire moins des tendances que de la science. D’ailleurs, on ne parle pas ici de clients mais bien de « patients ». Des patients qui achètent une bouteille d’eau micellaire Sensibio H2o toutes les deux secondes dans le monde. Un engouement qui est un bel hommage au savoir-faire de Bioderma, première entreprise à avoir lancé les eaux micellaires sur le marché. Et si l’offre s’est étendue aujourd’hui, la Sensibio H2o reste le leader du marché. Ce qui n’empêche pas le laboratoire de se renouveler pour répondre à l’évolution des demandes. Ainsi, pour satisfaire celles pour qui le lavage du visage ne peut se faire qu’avec de l’eau micellaire et qui savourent le contact de l’eau sur la peau, Bioderma a lancé le gel moussant Sensibio. Ni savon, ni parfum, ni parabens, sulfate ou encore colorants, mais bien un nettoyage et un démaquillage en douceur, ainsi que la promesse de traiter la sensibilité cutanée.

Bioderma

Mimer les mécanismes de la peau

Car c’est là que réside la force de Bioderma. Le credo de son fondateur, Jean-Noël Thorel: « quand la peau souffre, plutôt que de la traiter, il faut lui réapprendre à vivre selon sa biologie naturelle ». Pour y arriver, trois piliers auxquels le laboratoire de bio-dermatologie ne déroge jamais : étudier la peau saine pour comprendre les mécanismes des peaux à problèmes, pratiquer le mimétisme biologique, et garantir la sécurité dermatologique. Soit, concriètement, minimiser le nombre d’ingrédients, utiliser les actifs les plus purs possibles, et privilégier les molécules déjà présentes dans la peau.

Lire aussi > Dans ma peau : le livre qui dévoile tout sur l’épiderme

Plutôt que de privilégier l’aspect plaisir, que l’on retrouve nettement dans certains produits aux parfums gourmands vendus en (para)pharmacies, Bioderma fait le pari de l’efficacité scientifique. Packaging simple, parfums naturels, et une allure quasi médicale qui invoque plus la trousse à pharmacie que le vanity case. Mais qu’importe le packaging pourvu qu’on ait le résultat. « Notre business model est basé sur les dermatologues. Tous nos produits sont conçus en partenariat avec eux, et on se repose sur un circuit de distribution médical. Il est important que nos produits soient recommandés par des personnes ayant l’expertise suffisante pour adapter leurs conseils aux pathologies rencontrées » explique-t’on chez Bioderma. Des problèmes de peau qui se multiplient : « aujourd’hui, 50% des femmes dans le monde ont une peau sensible, qui rougit facilement, qui tiraille… Notre environnement est de plus en plus pollué, et la sensibilité de la peau augmente en réaction ».

Bioderma

Alors il faut agir. Et ne laisser aucun épiderme au hasard : des peaux grasses aux peaux très sèches ou abimées en passant par les produits solaires ou la dermatologie pédiatrique, Bioderma voit grand. Avec un absent notable dans la gamme : les soins anti-âge. « C’est un choix conscient, pas un oubli : on considère que l’âge n’est pas une pathologie ». Contrairement à l’acné, qui a inspiré à Bioderma sa dernière innovation, dont la sortie est prévue pour la rentrée. Son nom : Sébium global cover, mariage réussi d’une crème teintée, d’un correcteur de rougeur, et d’actifs garantissant la matité. Avec, en prime, un traitement en profondeur des causes de l’apparition des boutons. « Contrairement à ce qui se fait sur le marché, on ne traite pas uniquement la quantité de sébum produite, mais aussi sa qualité, afin que les pores ne soient plus bouchées. Souvent, les jeunes filles qui ont de l’acné empirent la situation en se maquillant beaucoup pour camoufler. ici, on a voulu créer un produit léger, qui camoufle et traite le problème en même temps ».

CIM Internet