Paris Match Belgique

Cactus de Cartier, tension au zénith

Tenue total look Cactus : bague « dôme » d’or jaune pavée de 86 diamants taille brillant (2,03 ct), et colliers modulables à pendentifs « oursin », sculptés dans l’or jaune et l’aventurine verte. | © Cartier

bijoux

Puissance et douceur s’exacerbent dans ce nouvel opus dédié aux « belles plantes » qui revendiquent sans détour leur nature sauvage.

Cartier aurait-il mis les cactus à la mode ? On se pique de le savoir : la première collection Cactus a, en effet, été lancée à l’été 2016. Depuis, la cactée-mania a envahi la déco et les accessoires. Avec cette troisième collection, le versant torride de la créativité Cartier demeure heureusement anticonformiste dans l’univers feutré de la joaillerie. Un ovni chic et choc, sculptural et audacieux, qui continue à cultiver une indépendance d’esprit et d’allure. C’est à nouveau une floraison sophistiquée d’or jaune solaire, de diamants et de pierres rafraîchissantes. Radicale, mais tout aussi joyeuse et colorée, la collection qui vient d’éclore dans les célèbres écrins rouges repousse les limites du genre. En réaffirmant le cactus comme signature, Cartier réinvente sa propre définition de la beauté, plus que jamais décidé à se distinguer des autres icônes florales : le camélia de Chanel, la rose de Piaget, l’hortensia de Chaumet.

Lire aussi > Jake Gyllenhaal, ambassadeur de la montre Santos de Cartier

Des grappes pulpeuses de chrysoprase et lapis-lazuli

Pour entretenir la désirabilité, le studio s’est penché sur les succulentes, ces plantes des climats arides capables de s’épanouir en captant la moindre goutte de rosée. Cela donne des bagues, un bracelet, des colliers et créoles composés de grappes pulpeuses de chrysoprase et lapis-lazuli. Vert et bleu, translucide et opaque, leur duo s’oppose aux diamants qui rappellent les picots. Les pierres étant légèrement mobiles, chaque bijou se révèle souple et confortable. Autre nouveau venu : le Cactus Oursin. Sculptées dans l’or jaune et l’aventurine verte, ses côtes saillantes ne s’estomperont pas avec le temps. Elles inspirent, en plus, des porters spectaculaires : les colliers modulables ajustent leur longueur au creux du décolleté ou du dos, les boucles d’oreilles pratiquent le recto-verso avec style. Enfin, on retrouve les dômes végétaux dodus qui dardaient déjà leurs épines au lancement de la collection. Les voici à présent déclinés en bulles botaniques aériennes et fortes, intégralement pavées de diamants : bagues, colliers, pendants d’oreilles et bracelet.

Les veines vertes de l’aventurine rendent la matière de ces boucles d’oreilles or et diamants, vivante (11 500 euros). Ces bagues « succulentes » arborent des grappes légèrement mobiles de perles en lapis-lazuli et chrysoprase.

Cartier maîtrise une technique de sertissage qui permet d’imiter la disposition en étoile des aiguillons du cactus. La nature peut être, elle aussi, fine joaillière !
Boutique Cartier Bruxelles : 54 boulevard de Waterloo, 02 537 51 61. - www.cartier.com

Mots-clés:
bijoux Cartier cactus
CIM Internet