Quand David Gotlib transforme les boutons de manchette en bijoux

Quand David Gotlib transforme les boutons de manchette en bijoux

David Gotlib

David Gotlib crée des bijoux aussi luxueux que ludiques. | © David Gotlib

bijoux

Depuis les années 50, la famille Gotlib est diamantaire de père en fils. Aujourd’hui, cet anversois, issu de la 3ème génération, a décidé d’étendre ses ambitions à la création. Rencontre.

Paris Match. Comment est née cette collection de boutons de manchettes ?
David Gotlib. Malgré ma formation commerciale, j’ai toujours eu le désir de créer. J’avais envie de faire évoluer mon métier en m’immergeant dans l’artisanat pur. Je ne savais pas encore sous quelle forme travailler le bijou lorsque j’ai hérité des boutons de manchettes de mon défunt grand-père. En ouvrant la boîte, j’ai réalisé à quel point ces pièces précieuses n’avaient pas été altérées par le temps et combien elles restaient modernes et magnifiques. Ce fut le déclic pour me lancer dans la réalisation de boutons.

Lire aussi > Nacre, turquoise, malachite… Les bonnes ondes des bijoux en pierre dure

David Gotlib
Menottes en argent, dinh van, 350€ (à g.) et Modèle horlogerie en acier incrusté, Montblanc, 380€ (à dr). © Gotlib

Comment avez-vous réussi à créer des boutons aussi luxueux que ludiques ?
La préciosité d’un bijou est essentielle car elle lui confère longévité, qualité et intemporalité. C’est pourquoi mes créations sont réalisées à la main avec des matériaux nobles. Mais si je chéri les grands classiques de la joaillerie, je souhaite également insuffler de la personnalité dans mes créations pour que le bouton de manchette cesse de se faire discret dans un univers business formaté. Avec des pièces si petites, il est facile de se permettre une certaine excentricité. L’idée est de twister le costume classique avec des boutons fantaisistes : des crânes sertis pour les âmes rock rebelles, des objets et des animaux qui font référence aux passions ou aux souvenirs d’enfance et des modèles graphiques pour finir une silhouette épurée. Mes modèles reflètent le caractère de celui qui les porte.

David Gotlib
Modèle cabochon en argent et turquoises, Tiffany & Co, 4950€ (en haut) et Modèle nuancier en émail et laiton, Paul Smith, 125€ (en bas). © David Gotlib

Quelle est la force du label belge à l’international ?
Lorsque j’ai lancé ma collection, je me suis d’abord tourné vers les États-Unis pour toucher un large public plus habitué à une certaine exposition du luxe. Puis, j’ai sondé le marché londonien qui apprécie le décalage, le Japon et plus récemment la France. Dans chacun de ces pays, j’ai pu constater avec plaisir que la Belgique est une vraie référence en matière de style et qu’Anvers est reconnu mondialement pour son soin apporté à l’origine des pierres et à leur qualité. La reconnaissance internationale est très gratifiante mais aujourd’hui, je souhaite également faire connaître mes créations ici.

 

David Gotlib
Modèle gravé en or rose et nacre, Bulgari, prix sur demande (en haut). © David Gotlib

Que pensez-vous du look tailoring de la nouvelle génération ?
À notre époque, beaucoup de jeunes ont commencé à travailler en jean et baskets, c’est l’effet Steve Jobs et Mark Zuckerberg. Mais avec la maturité et les responsabilités, ils prennent conscience de la prestance du costume. Alors ils le rendent plus effortless en conservant leurs baskets, en ôtant la cravate et en choisissant une chemise imprimée ou col mao. C’est très intéressant car cela témoigne d’une vraie volonté de se démarquer et d’afficher son style et sa personnalité. Les boutons de manchettes bijoux prennent tout leur sens dans cet esprit de mixe. D’ailleurs, les boutons n’accessoirisent plus seulement le costume, les hommes les portent également sur un simple jeans. Ils deviennent alors un vrai bijou du quotidien que l’on s’approprie totalement comme une alliance.

Son coup de cœur
Il s‘agit des boutons Gold Rush. Je les ai d’abord imaginé et travaillé sur un morceau de bois. Le côté brut des rectangles parcourus de sillons associé à l’élégance du diamant solitaire est la définition même de ce que l’homme m’inspire. Modèle Gold Rush en or jaune et diamants, 3300€. Disponible également en or blanc et rose.

David Gotlib
Les boutons Gold Rush. © David Gotlib

© David Gotlib

CIM Internet