Paris Match Belgique

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’achat d’un diamant

Cindy Lecomte de la maison Wolfers

Cindy Lecomte, une gemmologue pour diriger la Maison Wolfers. | © ©Wolfers

bijoux

La plus éternelle des pierres scintille entre classicisme et modernité. L’acquérir, c’est aussi penser à l’avenir.


Par Catherine Malaise

« La demande mondiale de diamants au cours de la prochaine décennie devrait globalement croître de 6,6 % chaque année. Il semble donc que le moment soit opportun de s’intéresser à la pierre qui fait rêver depuis des siècles », estime Cindy Lecomte, experte gemmologue et directrice de la prestigieuse Joaillerie Wolfers à Bruxelles.

Que faut-il savoir avant de se lancer dans l’achat d’un diamant ?

Savoir que chaque diamant est unique. Le système des « 4 C » permet de l’identifier : taille (cut), poids (carat), pureté (clarity), couleur (colour). Il sert à établir un certificat, plus que jamais, d’une importance cruciale. A cause de l’augmentation des diamants « de laboratoire » difficilement reconnaissables à l’œil nu d’un diamant naturel…

Comment s’évalue son prix ?

Les professionnels se basent, entre autres, sur la liste « Rapaport » publiée chaque semaine. Elle révèle les prix moyens auxquels s’échangent les diamants sur le marché. Ses indications ne tiennent pas compte de la qualité des pierres.

Les critères d’un diamant facilement négociable ?

Il doit posséder un degré de pureté qui n’altère pas la brillance : soit, de IF jusqu’à VS. Avoir un poids correspondant à la demande locale : en Belgique, elle oscille entre 1,05 ct et 2,5 cts. A Hong Kong, elle grimpe jusqu’à 5 cts ! Le diamant devra avoir une taille parfaite, de préférence ronde (80% de diamants vendus) et être exempt de fluorescence.

Où en acheter ?

Les bourses du diamant (Anvers, Londres, New York, Tel Aviv, Bombay) sont uniquement accessibles aux professionnels. Acheter un diamant par Internet peut être une alternative pour un investisseur averti. Le particulier aura avantage à l’acquérir chez un joaillier. Outre le conseil, une création sur mesure d’une joaillerie de renom augmente la valeur d’investissement de la pierre. Et en attendant, il profitera de la valeur esthétique de son placement !

Lire aussi > Diamonds are forever : 7 bijoux en diamant pour illuminer les fêtes

 

Délicates et structurées, les bagues en diamants faites main sont au cœur de la tradition Wolfers. Bagues de fiançailles ou non… Prix sur demande. 1 boulevard de Waterloo, 1000 Bruxelles. 02 513 61 50 – wolfers.be

 

©Wolfers

A chaque extrémité, les deux anneaux pavés tournent librement selon le concept Piaget Possession. Bracelet or blanc, serti 90 diamants (environ 1 ct). 12.500 €. Espace Piaget, Joailliers Tollet, 36 rue des Fripiers, 1000 Bruxelles. 02 218 11 93 – Piaget.com

 

©Piaget

Pendentif d’or blanc pavé ‘Flanders Brillant’. Une taille complexe à 61 facettes, synonyme de brillance exceptionnelle. On la doit à un technicien diamantaire d’Anvers ! 03 233 23 20 – flanders-collection.be.

 

©Flanders Brillant

 

Lumineusement aériennes : longues boucles d’oreilles en or blanc, full serties diamants. 4.700 €. Collection Tollet, Joailliers Tollet.

 

©Tollet

Douce géométrie du solitaire ‘Gabrielle’ de la Joaillerie Holemans : or blanc et 1,03 ct de diamants. 4.800 €. 4 place du Grand sablon, 1000 Bruxelles. 02 538 83 11 – holemans.com

©Holemans
Mots-clés:
bijoux Diamants
CIM Internet