Paris Match Belgique

Magali Pinchasi, les diamants de (grand-)père en fille

"Diamonds are a girl's best friend", et Magali Pinchasi l'a bien compris. | © Magali Pinchasi

bijoux

À 26 ans, certains sortent des études, d’autres se cherchent, et Magali Pinchasi, elle, est déjà à la tête de deux marques de bijoux éponymes. Dont un label lancé à 21 ans, comme une évidence pour cette créatrice ambitieuse qui a les diamants dans le sang. 

BE, des bijoux à personnaliser pour afficher la couleur – Magali Pinchasi

D’un côté, BE by Magali Pinchasi, des bijoux pétillants et colorés à prix doux, pour afficher son humeur au poignet ou autour du coup. De l’autre, EVE by Magali Pinchasi,  des diamants résolument modernes et furieusement élégant pour précieuses surtout pas ridicules. Deux marques, deux identités bien définies, à l’image du parcours de Magali, qui a d’abord créé BE à 21 ans avant d’oser suivre le parcours familial et de se lancer dans le diamant. « Je suis née dans le milieu du bijou, et j’ai toujours rêvé de suivre les traces de ma famille, mais mes parents m’ont poussée à faire des études. Je leur ai obéi en étudiant la communication à Bruxelles, et après mes études, j’ai suivi des cours de bijouterie à Londres, où j’ai appris le dessin et la gemmologie. En parallèle, j’ai lancé ma marque BE by Magali Pinchasi. Il y a cinq ans, on était toujours en plein coeur de la crise, et les femmes avaient envie d’acheter des bijoux qu’elles pouvaient changer selon leurs tenues, alors j’ai voulu créer une ligne abordable ». Jusqu’à ce que l’héritage familial la rattrape.

Lire aussi > A la poursuite du diamant d’Anvers : comment l’Inde a conquis le marché

La famille Pinchasi a les diamants dans le sang : Magali est la 3e génération à les travailler – DR

« Ma cliente achète ses propres bijoux »

« Au gré des demandes de mes clientes, et grâce à mes contacts dans le milieu du diamant, j’ai petit à petit commencé à en incorporer dans mes bijoux. Je rêvais de dessiner une ligne de joaillerie, mais je voulais bien connaître le marché avant de me lancer ». C’est désormais chose faite avec EVE, sa marque qui n’hésite pas à mêler symboles modernes avec pierres ancestrales, pour garantir que ses clientes soient les plus brillantes. « Je combine la mode et les tendances avec les envies de précieux de mes clientes, tout en restant dans des prix abordables. La gamme de prix de mes bijoux en diamants va de 600 à 3 000 euros : je voulais une marque pour la femme indépendante, qui ne dépend de personne et ne doit pas demander à son mari de lui offrir une bague ou des boucles d’oreille. Ma cliente achète ses bijoux elle-même ».

EVE, une ligne de diamants accessibles pour femmes indépendantes – Magali Pinchasi

Une fille brillante

Autres caractéristiques de la femme Magali Pinchasi : « elle peut aussi bien avoir 20 ans que 80, mais ce qui la caractérise, c’est que c’est elle aux commandes, elle se fait plaisir, et elle a un goût pour le beau. Les diamants, c’est pour toujours, cela comporte un certain prestige. J’adore combiner les matériaux, je travaille beaucoup avec l’or et les pierres de couleur, mais le diamant, c’est un signal qu’on envoie, une allure qu’on se donne ». Sans ostentation : « je n’aurais jamais cru en être là aujourd’hui. Dans ma famille, on dit toujours « ne fais pas de plans, parce que nous on planifie, et Dieu rigole », explique Magali. Avant d’ajouter dans un éclat de rire : « Même si, pour le moment, avec les diamants, je dirais que ma direction est plutôt brillante ».

CIM Internet