Paris Match Belgique

Dinh Van : le maillon icône

Disponible en quatre longueurs S à XL, le bracelet Maillon en or jaune 18 carats peut se porter seul ou bien se multiplier par deux, trois ou quatre pour former un chocker, un collier multirangs ou un sautoir. A partir de 5 950 euros. Une parfaite inclinaison à 90 degrés permet le glissement et l’imbrication des maillons entre eux. Le système des encoches rend l’ouverture-fermeture presque inviolable. | © DR

bijoux

La maison parisienne rend hommage à un élément incontournable de sa grammaire joaillière.


« J’aimerais que mes bijoux soient aussi nécessaires qu’une poignée de porte, avec ce supplément d’émotion que procure la découverte d’un objet totalement inédit », disait Jean Dinh Van, malheureusement disparu l’été dernier. Il fut l’homme qui, dès 1965, transgressa les codes de la Place Vendôme en créant une marque de joaillerie que personne n’attendait.

Zoom sur le bouillonnement créatif et culturel de l’époque : l’industrialisation des années 60 permet l’avènement du prêt-à-porter, le design se lance avec l’édition de pièces en série et Paco Rabanne habille les femmes de robes en métal. S’inspirant de la révolution en marche, Jean Dinh Van veut faire descendre les bijoux dans la rue. « Je voulais changer le préjugé qui limitait les bijoux aux jours de fête et aux grandes occasions », expliquera-t-il plus tard.

En ouvrant son atelier à Paris, cet ancien artisan de chez Cartier se donne une mission : créer des bijoux que l’on ne porte pour soi, avec tout, tout le temps. Et non pour afficher un statut ou prouver quelque chose. Son état d’esprit lui valut d’être rapidement considéré comme un joaillier iconoclaste. Et pour cause : en 1967, il imagine avec Pierre Cardin la bague « Deux Perles », un carré d’or à la fois bague et chevalière aujourd’hui exposé au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Il continue ensuite d’anticiper le design des années 70 en transcendant ce qui n’était qu’un élément d’assemblage d’un bijou : le maillon. Il décide de le libérer de son rôle secondaire pour en faire un motif fort.

Lire aussi >Dinh Van, le bijou intemporel à s’offrir à Noël : « Son style traverse les décennies »

 

Sculpturale et précieuse, la bague Maillon Star en or blanc et diamants, 17 500 euros. ©DR

Ni rond ou ovale, forçat ou figaro comme auparavant, mais rectangulaire et adouci aux angles. Jean Dinh Van en a l’idée en observant les chaînes en bronze de la place de l’Opéra à Paris ! Perfectionniste, il en retravaille la forme jusqu’à trouver les proportions parfaites. Ce maillon sera le point de départ de son travail de « sculpteur joaillier » qui consista souvent à sublimer en bijoux les objets fonctionnels du quotidien : une serrure (à l’origine des Menottes dinh van en 1976), une lame de rasoir, une punaise.

En 2022, la maison dinh van célèbre la vision de son fondateur avec un nouveau bracelet d’or jaune. Celui-ci revisite, de façon ingénieuse et subtile, le premier maillon à section carrée de l’histoire de la joaillerie. L’attache s’y réduit à deux encoches découpées en biseau sur les deux maillons centraux. Le système semble simple ? Il a pourtant fallu obtenir une inclinaison à 90° afin que les maillons puissent parfaitement glisser et s’imbriquer entre eux. Deux avantages : le dispositif d’ouverture-fermeture est presque inviolable et le système d’encoches offre la possibilité d’accumuler et d’additionner les maillons en une infinité de combinaisons unisexes.

 

Nouvelles, elles aussi et serties de diamants, les créoles Maillon L en or jaune ou blanc, 2 990 euros. ©DR

Deux bracelets peuvent s’unir pour former un ras-de-cou imposant, trois ou quatre peuvent composer un double ou triple collier, voire un long sautoir. Porté seul, le bracelet Maillon habille le poignet d’une pièce d’esprit gourmette seconde peau. « Un bijou, cela doit faire partie de vous-même. Il est un lien charnellement irremplaçable » : malgré la disparition de Jean Dinh Van, son vœu continue à être exaucé.

INFO : Boutique dinh van : 14 place du Grand Sablon, 1000 Bruxelles. 02 511 83 53

Boutique en ligne : bijoux.brussels

 

Mots-clés:
Paris bijoux dinh van
CIM Internet