Paris Match Belgique

FreyWille : « Je suis heureux si nos bijoux peuvent adoucir la vie, particulièrement en ce moment… »

Friedrich Wille : « FreyWille dédie son travail aux personnes qui aiment vivre avec l’art au quotidien. Pour elles, toutes nos créations se rejoignent dans une obsession du détail et de la quête de perfection. » | © DR

bijoux

La maison autrichienne doit son style inimitable à la brillance de l’émail grand feu et à la parfaite transcription d’œuvres d’art célèbres.


L’art pour soi et avec soi, voilà ce que prône FreyWille qui cisèle ses collections en « zoomant » des éléments essentiels de tableaux de Claude Monet, Vincent van Gogh, Gauguin ou encore Gustav Klimt, le cofondateur de la Sécession Viennoise (l’Art nouveau en Autriche). « Je travaille pour les gens que l’art rend heureux », confie Friedrich Wille, rencontré le 17 novembre à Bruxelles, place du Grand Sablon, dans la boutique de la marque. S’il en est le président, il est aussi un humaniste convaincu.

Il y a, en effet, une démarche quasi philosophique à vouloir procurer du bonheur aujourd’hui avec les œuvres d’art d’hier. Et cela, dans le monde entier. « Je suis heureux si nos bijoux peuvent adoucir la vie, particulièrement en ce moment. L’art a toujours été, à mes yeux, un symbole de joie, de liberté et de paix. »

 

L’émail grand feu, enrichi de poudre d’or 24 carats, crée la profondeur des couleurs des boucles d’oreilles « Saint-Tropez Diamond Drops ». Or jaune 18 carats, collection Dreams, 3 645 euros. ©DR

Passionné d’histoire, il est ravi de venir en Belgique, dont le riche passé fut lié à celui de son pays, l’Autriche. Bien que la marque ait pris son essor en 1951 grâce à la technique artisanale de l’émail grand feu ornemental, cet homme cultivé explique ne pas diriger des artisans, mais des artistes. « Il faut évidemment beaucoup de dextérité et d’expérience pour réaliser, toujours à la main, la centaine d’opérations d’un procédé qui consiste à appliquer et cuire des couches successives d’émail précieux, rehaussées de poudre d’or 24 carats. Ce savoir-faire artisanal exclusif, perpétué depuis plus de 70 ans dans notre manufacture du cœur de Vienne, garantit la haute qualité et l’intense luminosité des couleurs de nos bijoux. Je tiens à souligner que le style FreyWille résulte tout autant d’une authentique démarche créative. Nos équipes s’imprègnent de chaque époque de la vie d’un grand peintre avant d’en créer une interprétation artistique, subtil écho aux motifs et couleurs d’un de ses tableaux. »

La bague « Tango » en or jaune 18 carats déroule les spirales et cercles multicolores de la ligne Dreams, 2 365 euros. ©DR

Un exemple ? La nouvelle collection Dreams, en or 18 carats. Ses spirales, ses cercles multicolores et ses accords de bleu lapis, vert jade et rouge s’inspirent d’une huile sur toile mondialement connue de Gustav Klimt, réalisée en 1913. On y voit des femmes endormies, entremêlées, abandonnées à leurs rêves. FreyWille tenait à rendre un vibrant hommage à cette œuvre majeure de Klimt, car elle illustre un élément clé de la Sécession Viennoise : l’interaction entre la jeunesse, l’éphémère et la célébration de la beauté féminine.

C’est ce respect de l’art qui a permis l’émergence du style FreyWille dans les années 1980. Diplômée des Beaux-Arts de Vienne, l’épouse de Friedrich Wille fut à l’origine d’une étape décisive : fédérer une équipe de jeunes designers, orfèvres et maîtres émailleurs qui partageaient son amour de l’art et du design.

Aujourd’hui, Simone Grünberger-Wille demeure l’âme et le sourire d’une maison qui infuse de la joie dans ses bijoux d’émail, en or 18 carats jaune ou blanc et sertis de diamants ou dorés à l’or fin 24 carats. « Nous sommes de vrais créateurs de luxe et nous voulons développer cette image. Nous continuerons néanmoins à proposer des prix démocratiques : il y a de très jolies bagues dès 410 euros », conclut le couple.

 

Pendentif « Cœur » en émail grand feu et or jaune 18 carats de la collection Dreams, hommage à Gustav Klimt, 1 275 euros (hors chaîne). ©DR

INFOS
FreyWille
45 place du Grand Sablon, 1000 Bruxelles
02 502 35 20 – shop.freywille.com

 

Mots-clés:
bijoux autriche FreyWille
CIM Internet