Design ardent : Catherine Grasser, de Liège à Saint-Barth

Design ardent : Catherine Grasser, de Liège à Saint-Barth

L'univers graphique et minimaliste de Catherine Grasser rend ses lettres de noblesse au design liégeois | © Catherine Grasser

Design et maison

Sa balançoire Bliss s’envole de Liège à Saint-Barth et ses meubles aux lignes épurées se jouent des codes du minimalisme avec sensualité. Rencontre avec Catherine Grasser, dont le label éponyme incarne le nouveau souffle du design liégeois. 

Silhouette longiline, blondeur polaire et allure folle. Catherine Grasser a tout d’une héroïne, celle d’une fable moderne où les princesses n’hésitent pas à se salir les mains et où le bois, loin d’être dormant, se fait désirable et élégant. Une évidence, pour Catherine : le design, elle est née dedans. « Mon père travaillait dans la métallurgie, mon compagnon est ébéniste, et l’ensemble de mes études s’est déroulé dans les ateliers, de peinture dans un premier temps puis de restauration d’objets d’art. La vie d’atelier est une façon de vivre pour moi. Dans chacun d’entre eux, on retrouve un univers particulier. Des parfums de thérébenthine , d’acryliques , de laques , des essences de bois et de métaux… Tous procurent un sentiment de liberté et stimulent ma créativité. Le design est pour moi une forme de langage, pas une fin en soi ».

Libre

Et pour Catherine, il est essentiel de pouvoir exprimer sa créativité en toute liberté. « Ce qui m’attire avant tout dans mon métier, c’est d’être libre ! Libre d’imaginer un objet et de le voir prendre vie, et libre d’évoluer chez son utilisateur, qui lui conférera sa propre histoire. Mon métier me permet de rencontrer des personnes d’univers différents, des artisans, desclients, des artistes,… Tous ces échanges sont riches d’apprentissages ! ».Tout comme les voyages que Catherine entreprend dès que son emploi du temps le lui permet.

Lire aussi : Natan Collective : une des plus respectables maisons belges fait de la place pour la relève

Magique

« J’ai créé Bliss parce que j’avais une envie de prolonger l’été, avec un univers léger, boho ,et tropical. Je ne suis pas une fille du froid, j’aime le soleil, la chaleur,…  Bliss est une réponse à ce besoin d’évasion et de voyage. Et une façon pour ceux qui le désirent d’intégrer ces vibrations dans leurs intérieurs » . Des vibrations qui séduisent les amateurs du beau venus des quatre coins de la planète. « Je suis allée à Saint-Barth pour des vacances en famille. L’île est magique, elle offre cette liberté d’esprit qui m’est chère . Loin des clichés, les univers contemporains côtoient les habitations traditionnelles. J’ai eu la grande chance d’y rencontrer des personnes merveilleuses ! L’artisanat y est respecté, on peut y découvrir le travail sublime des tisseuses de paille. Il était évident pour moi d’emporter Bliss dans mes valises, et elle est restée sur l’île » .

Lire également : The Brando : Tetiaroa, l’île fantastique

 

La magie des îles, et l’éclectisme d’une créatrice farouchement attachée à sa liberté – Catherine Grasser

Éclectique

Outre sa balançoire emblématique, Catherine conçoit des meubles aux lignes rondes et sensuelles, qui font rimer minimalisme et hédonisme. Homage à ses héros, muses éclectiques d’une designer rebelle et chic. « Je puise mon inspiration dans l’univers de Mathias Kiss, Olafur Eliasson, Quentin Tarantino, Scorcese, De Palma, et puis, Gainsbourg inclassable,… J’aime les tempéraments anticonformistes, sincères, naturels ,vrais ». Le résultat : un univers graphique et minimal qui invite au toucher. « Le fil conducteur de mon travail est la liberté d’utilisation de l’acquéreur, j’aime que mes pièces puissent être détournées en fonction des besoins . Chaque pièce est réalisée en atelier par des artisans, il est essentiel pour moi de suivre le processus fabrication » . Avec une fierté non dissimulée : « La Belgique est connue pour sa créativité et son éclectisme. Que se soit le design, la mode, la photographie, la musique : le monde artistique belge est d’une grande diversité et d’une richesse inouïe! Toutes les cultures et univers apportent tellement, et je suis heureuse d’en faire partie » .

CIM Internet