Paris Match Belgique

La bioépuration, ou comment assainir naturellement sa maison

L'Aloe Vera, partenaire de bureau. | © Pinterest

Design et maison

Certaines plantes sont capables d’assainir la maison et de purifier l’air en absorbant les produits toxiques. Sélection de ces alliés santé naturels et décoratifs.

Exit les bougies parfumées, l’encens et les aérosols, qui couvrent les odeurs désagréables mais ne purifient pas réellement l’air de notre intérieur, pire, il le pollue. Idem pour les huiles essentielles sensées apaiser mais dont l’effet est fugace et la constitution souvent alcoolisée. Pour assainir sa maison et lui donner une nouvelle dimension saine et naturelle, on revient aux basiques et on mise sur les plantes, les vraies. Avec des espèces capables de purifier l’air en absorbant les produits toxiques. De la chambre au salon, en passant par la salle de bain et le bureau, voici une sélection de végétaux aux vertus apaisantes et assainissantes.

Lire aussi > Un potager intérieur : une tendance green et chic

Un salon assaini

Pour les pièces de réception, la première règle d’or est de choisir des plantes à la fois efficaces et esthétiques pour s’intégrer à la déco. Le Chrysanthème, appelé aussi Marguerite d’automne, transforme les polluants tels que l’ammoniac, le benzène et le monoxyde de carbone. Il se présente comme un beau buisson coloré et se dispose, en larges pots, aux quatre coins de la pièce. La Violette Africaine est également une plante extrêmement dépolluante. Avec sa petite taille et ses pétales mauves, elle apporte une jolie touche flashy sur la table basse. Ces deux plantes fleuries apprécient les climats tempérés et ne requièrent que très peu d’entretien si ce n’est un arrosage hebdomadaire.

La lavande, la meilleure amie de la chambre. © Pinterest

Une chambre apaisante

On jette sa boîte de somnifères et ses fioles d’huiles essentielles, le moyen le plus efficace et naturel de s’assurer un sommeil profond et réparateur, c’est tout simplement de placer un pot de lavande ou un bouquet séché sur la table de nuit. On peut également glisser quelques grains dans la housse de notre oreiller. Outre son parfum rafraîchissant, la lavande possède des vertus relaxantes avérées qui agissent contre le stress et la nervosité. Une belle compagne, donc, pour s’endormir en toute sérénité, le corps détendu et l’esprit apaisé.

Lire aussi > Puressentiel : une histoire d’amour, de plantes et de famille

Une cuisine claire

Le Chlorophytum, dit « plante araignée » en raison de ses feuilles longues comme des pattes, filtre le CO2 de jour comme de nuit et absorbe des polluants comme le toluène et le xylène présents dans les produits d’entretien. Cette plante au style exotique à besoin de lumière indirecte, d’une température moyenne et se contente de très peu d’eau.

Le Chlorophytum © Pinterest

Une salle de bain libérée

Reine des sous-bois obscurs, la fougère filtre le formaldéhyde et le monoxyde de carbone. Elle a également une action sur le toluène et le xylène des produits d’entretien. Particulièrement solide, la fougère demande peu de soin et apprécie l’humidité. Autre plante idéale pour la salle de bain, la menthe que l’on met en bouquet dans un vase rempli d’eau sur le coin de la baignoire ou la tablette du lavabo. Son parfum rappelant celui du dentifrice donne de la fraîcheur au lieu et son action anti-stress permet d’être totalement relaxé le matin sous la douche ou le soir, plongé dans un bon bain moussant.

Lire aussi > Le « plant-swapping » : Des histoires de plantes qui s’échangent pour se mettre au vert

La fougère © Pinterest

Un bureau bio

Véritable pharmacie verte, l’Aloe Vera est réputée pour son action cicatrisante et apaisante pour la peau mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle lutte également contre les ondes électromagnétiques qui se dégagent des ordinateurs et des téléphones portables. Elle se révèle aussi très efficace contre la prolifération des acariens. Seule exigence pour cette plante atypique, elle doit être baignée de soleil, il faut donc veiller à la placer au plus près d’une fenêtre.

Mots-clés:
maison bioépuration
CIM Internet