Paris Match Belgique

Boucles d’oreilles recyclées et oblitérateurs design : la STIB ouvre un nouveau pop-up store

Des boucles d'oreilles faites d'éclats de verre, il fallait y penser. | © STIB

Design et maison

Après « Chez Oscar », la STIB ouvre une nouvelle boutique éphémère qui revisite les objets « antiques » des bus, trams et métros bruxellois.

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles – dites STIB – poursuit sa campagne de reconquête des cœurs bruxellois avec un nouveau pop-up store dans la galerie Rogier, pour succéder au projet « Chez Oscar » du rap belge : une nouvelle boutique éphémère qui exposera, une semaine durant, des objets recyclés aux couleurs de l’entreprise.

On se souvient encore de l’oblitérateur orange – après tout, il n’a disparu officiellement que depuis quelques mois. Désormais, plutôt qu’accroché aux barres de bus, on peut l’avoir chez soi, dans une version autrement plus pratique : en armoire à clefs, par exemple. Mais la grosse boite n’est pas le seul objet recyclé que l’on peut retrouver au pop-up store depuis samedi 21 octobre : comptez sur des éclats de verre revisités en boucles d’oreilles et des banderoles de chantiers qui connaissent une deuxième vie sous forme de sacs, aux côtés du merchandising plus classique de la STIB.

Lire aussi > Idem : Métro, boulot et rappeurs à gogo

©STB – Les oblitérateurs ont été métamorphosés par le Recy-K et le MAD Brussels.

« Le recyclage de nos déchets dans tous nos lieux de travail est l’un de nos nombreux axes d’action en faveur d’une région plus durable », explique Patrick Gillieaux, manager marketing stakeholders à la STIB. « L’heure était venue de nous tourner vers des objets qui sinon se retrouvent à la poubelle, comme les banderoles que nous utilisons pour informer voyageurs et riverains à propos des chantiers. Elles connaissent aujourd’hui une deuxième vie sous la forme de sacs à la mode fabriqués par Distinct Design ». Quant aux anciens valideurs, dont la STIB s’est séparée en 2016, ils ont été repensés par Recy-K, une plateforme de Bruxelles Propreté qui regroupe différents acteurs du monde du recyclage et de l’économie sociale, et le MAD Brussels. Les boucles d’oreilles, elles, sont l’œuvre des mains créatives d’Oupsi.

Lire aussi > Ces jeunes créateurs qui renouvellent la mode belge

Si la boutique fermera ses portes le samedi 28 octobre, elle connaîtra une deuxième vie grâce à un stand mobile, qui s’installera ensuite dans différentes stations de métro. Les objets resteront également disponibles en ligne sur le site www.stibstore.brussels.

Mots-clés:
design stib pop-up store
CIM Internet