Paris Match Belgique

Il existe désormais des bananes à la peau comestible

banane

Des bananes classiques. | © Pexels

Food et gastronomie

Des scientifiques japonais ont développé une banane peu commune. Celle-ci, appelée « mongee », présente une peau très fine qui se mange, sans OGM.

Après les avocats sans noyau, voici les bananes entièrement comestibles. Une entreprise japonaise a inventé une banane à la peau, plus fine, qui se mange. Cette dernière invention food porte même un nom : mongee, « prononcé mon-gay », qui signifie « incroyable » en argot japonais. Plus besoin de savoir s’il faut l’éplucher par en haut ou par en bas, comme les chimpanzés, il suffit simplement de la croquer.

Lire aussi > Quand les fruits et légumes moches font recette dans l’assiette

Pour le responsable du développement technique de l’entreprise D&T Farm, la conception de cette banane unique en son genre a commencé comme un « hobby », a-t-il expliqué au New York Post. Les scientifiques ont d’abord planté et cultivé des bananiers dans un environnement extrêmement froid, à une température de -60°C. Ils les ont ensuite décongelés et replantés. Grâce à ce changement de température, les fruits ont pu grandir plus rapidement en développant une peau avec la texture d’une feuille de laitue. D&T Farm assure que cette peau comestible est un concentré de qualités nutritionnelles, riches en vitamine B6, de magnésium et de tryptophane, un acide aminé essentiel pour l’homme.

Et son goût ?

Selon des journalistes qui ont pu goûter cette banane, garantie sans OGM, elle a un goût « tropical » très prononcé, un peu comme « un ananas », même si la peau en elle-même a « peu de saveur » et « très fine ». Elle est également moins sucrée qu’une banane habituelle. Pour la manger, il faut veiller à attendre qu’elle soit bien mûre, débourser près de 5€ et se rendre dans le seul magasin qui en vend, situé à mi-chemin entre Osaka et Hiroshima. Vol compris, cela fait cher la banane.

banane
D&T Farms
Mots-clés:
japon banane
CIM Internet