Paris Match Belgique

Chefs au féminin : Elles existent et se débusquent désormais grâce à une carte

370 cheffes figurent sur cette carte interactive.

Food et gastronomie

Un mois après la sortie du dernier guide Michelin, une carte interactive recense désormais 370 adresses de cheffes françaises.

La polémique avait une fois de plus enflée en février dernier, à la sortie du dernier guide Michelin : en France, les femmes chefs représentaient une part infime des cuisiniers récompensés d'une ou plusieurs étoiles par la bible de la gastronomie. Aucune femme n'avait été jugée digne, cette édition-ci, d'y faire son entrée, si ce n'est deux cheffes qui représentaient à chaque fois un couple de restaurateurs : Kwen Liew et Ryunosuke Naito du restaurant parisien Pertinence (*) et Mi-Ra-Kim et Charles Thuillant de l’Essentiel à Deauville (**).

Lire aussi > Brasseries en faillite : « La restauration est à l’aube d’une révolution »

©AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES - La cheffe Anne-Sophie Pic, seule trois étoiles de France.

Si Anne-Sophie Pic, la marraine trois étoiles de la soirée, avait été félicitée pour son travail acharné, le ratio de femmes présentées comme de "haut niveau" dans la cuisine reste invraisemblablement bas. Une constatation que n'a pas manqué de décrier haut et fort Vérane Frédiani, la réalisatrice d'un documentaire qui a fait peu de bruit chez nous - il n'a toujours pas été diffusé en Belgique - : À la recherche des femmes chefs. Et à en croire le film, il ne faudrait pas les chercher bien loin, si seulement elles n'étaient pas invisibilisées par les médias et les grands prix, au profit de leurs collègues masculins.

Lire aussi > Marcos Morán, la « estrella » espagnole qui bouscule l’image du chef moderne

Au lendemain de la sortie du guide Michelin 2018, la réalisatrice proposait ainsi la constitution d'une liste de cheffes françaises, destinée à être envoyée par la suite au catalogue des étoilés afin de les inciter à les visiter, les critiquer... puis les récompenser.

Et c'est désormais chose faite, puisque Télérama sortait ce 8 mars, journée internationale des femmes, une carte interactive présentant 370 femmes chefs, accompagnée d'un carnet d'adresses très complet. "Désormais, on ne pourra plus dire que les cheffes ne sont pas nombreuses », conclut le magazine à l'issue de sa collecte.

En Belgique aussi, on désespère : où sont elles, ces femmes qui excellent dans les cuisines et pourquoi en parle-t-on si peu ? Hormis quelques figures telles qu'Isabelle Arpin - qui est par ailleurs Française, mais installée en Belgique - et Arabelle Meirlaen, elles sont invisibles, sorties du radar des influenceurs de la gastronomie. À l'heure où la parole se libère, on se réjouit que les langues se délient et nous fassent part de ces secrets de cheffes, nom féminin.

Vous connaissez des femmes chefs ou secondes de cuisine, qui mérite que les jurés de la gastronomie se penchent sur leur destin ? Contactez-nous via webteam@parismatch.be.

CIM Internet