Paris Match Belgique

Le lait de cacahuète finira-t-il par dépasser le lait d’amande ?

Le lait de cacahuète est garanti 100% vegan et sans gluten. | © Instagram : @arielandchris

Food et gastronomie

Succédant à ses cousins classiques à base d’amandes, de riz ou de noisettes, le lait de cacahuète est le petit dernier arrivé dans la grande famille des laits végétaux.

 

Amande, noisettes, riz, soja, avoine, noix de cajou, épeautre, coco, châtaigne… Depuis quelques années, les laits végétaux ont la cote et prennent de plus en plus de place dans les rayons des supermarchés. Et comme si le panel de choix n’était pas encore assez large, un petit dernier vient de s’ajouter à la longue liste des laits d’origine végétale : le lait de cacahuète. Par soucis écologique, végétarisme ou simplement par goût, les amateurs d’alternatives lactées peuvent dorénavant compter sur une nouveauté qui fait déjà saliver.

Lire aussi > Pour 16 millions d’Américains, le lait chocolaté est produit par des vaches marron

Développé par l’entreprise américaine Elmhurst, autrefois spécialisée dans le lait de vache, le premier peanut milk commercialisé aux États-Unis est garanti 100% vegan, sans OGM, sans gluten et sans arômes artificiels. De l’eau filtrée, des cacahuètes, du sucre de canne et du sel. Une recette simplissime qui ne prétend pas vouloir imiter le lait de vache mais reste fidèle aux saveurs grillées qui rappellent l’heure de l’apéro.

Lire aussi > Milk Pint Challenge : Les producteurs de lait se défient pour combattre la vegan mania

Today I’m sharing my first recipe post with you guys! Yesterday we made PEANUT MILK and it’s pretty much the greatest vegan friendly milk product we’ve ever tasted so TA-DA!🍵 The other day I sold two cakes, so with the money I earnt from that we finally bought a blender, which led us to this awesome creation! I’ve been making my cakes without any milk products and have been using coconut cream for all of my cake toppings and fillings BUT things have cranked up a notch now. Peanut milk is SO cheap to make and you don’t scrimp on any taste quality at all. We are going to be making pestos (post about our trooper basil plant coming soon) chia milk, soy milk, all kinds of blended goodies! SO EXCITED whizz whizz whizz, hope everyone is having a good week so far. You can check out the link to this easy recipe on my bio, my website ISN’T quite finished yet so please excuse the dead ends on my pages if you choose to explore. Let me know what you think! Happy creating 😚🙏 _____________________ #peanutmilk #veganmilk #lechevegana

A post shared by Ariel | Vegan Queen 🌱 (@theselfcarekitchen) on

Bombe protéinée

Comme toute autre boisson végétale, le peanut milk peut se boire pur, version café latte, milkshake ou chocolatée. Et sous sa forme salée ou sucrée, il semble tout aussi apprécié en cuisine, notamment dans les recettes véganes et sans lactose. Car en plus de contenir peu de sucre, il offre à lui seul un apport riche en nutriments et particulièrement en protéines. Pâtisseries, crèmes glacées ou encore curry de légumes sautés, le lait de cacahuète peut remplacer certains ingrédients (comme la crème ou les matières grasses) et sublimer bien des recettes.

Lire aussi > Douze prisonniers américains s’évadent grâce à du beurre de cacahuète

S’il contient plus ou moins le même taux de graisse et de sucre ajouté que la plupart de ses cousins à base de noix et d’amande, le lait de cacahuète contiendrait cinq fois plus de protéines que ces derniers, et quasiment autant que le lait d’origine animale. Rien d’étonnant quand on sait que deux cuillères de beurre d’arachide équivalent à 7 grammes de protéines, un peu moins qu’une escalope de dinde.

Fait maison

Si aujourd’hui, le lait de cacahuète n’est pas encore en vente sur le marché belge, il est toujours possible de le confectionner soi-même. Tremper 100 grammes de cacahuètes pendant une nuit. Le lendemain, rincer le les arachides et broyez le tout au blender. Faire ensuite cuire les cacahuètes broyées dans une casserole avec un litre d’eau de source jusqu’à faire bouillir, puis prolonger la cuisson pendant 4 à 5 minutes. Laisser reposer pendant 15 minutes, puis mixer à nouveau et filtrer au chinois ou avec un essui pour presser la pulpe au-dessus d’un récipient.

Lire aussi > Les délicieux secrets des chefs pour éviter le gaspillage alimentaire

À noter qu’une fois le lait extrait (à conserver dans une bouteille et à consommer dans les trois jours), il est possible de récupérer la pulpe appelée « okara » pour la réutiliser dans des recettes de gâteaux, biscuits ou pâte à crêpes. Voir la recette complète ici.

CIM Internet