Paris Match Belgique

6 grands menus à Bruxelles pour moins de 39 euros

Bozar Restaurant, l'étoilé qui prend des airs de cantine sur le temps de midi, mais uniquement dans le portefeuille. | © Bozar Restaurant

Food et gastronomie

Un sandwich ou rien ? C'est sans compter une petite liste confidentielle de restaurants tout en finesse et inventivité, qui invitent à table tous les budgets.

 

Il y a l'escapade culinaire, celle qu'on s'autorise quand on n'en peut plus de ses fourneaux, puis il y a l'envolée gastronomique, la révolution de la bouche, le surprise des sens : un bon restaurant, à défaut d'un grand, qu'on s'offre de temps en temps "pour une occasion". Et si l'occasion, c'était simplement qu'il fasse beau ? D'avoir traversé la matinée ? D'avoir assorti correctement ses chaussettes ? D'être vivant, tout simplement ?

Pour déguster un "grand menu" à Bruxelles, toutes les occasions sont bonnes, dès lors que certaines tables proposent des prix ultra-compétitifs pour une offre qui ne fait d'économie ni en termes de qualité ni de goûts. Le plus souvent à saisir à midi, pour un lunch d'exception, voici compilés six menus fins qui, à moins de 39 euros, font des merveilles.

San

Ce n'est pas la première fois qu'on fait ici l'éloge de Sang-Hoon Degeimbre, chef Belgo-coréen qui a installé son restaurant deux étoiles dans les environs de Namur. Pas la dernière probablement non plus, tant l'homme parvient à chaque fois à nous surprendre par sa créativité, la spontanéité de son ambition et son ouverture. Et c'est cette dernière qu'il faut aujourd'hui saluer, après l'annonce d'un menu à 25 euros pour les moins de 25 ans, dans ses restaurants San du centre-ville et du Sablon. Un lunch qui fait honneur au concept de sa table, avec un bol principal, mais aussi un bouillon ou jus, un tempura, un accompagnement végétal, un dessert ou café et une boisson offerte. Et pas de jeunisme qui tienne chez San : les plus de 25 ans s'offrent l'équivalent pour 28 euros, boisson non comprise.

19 rue de Flandre et rue 12 Joseph Stevens, 1000 Bruxelles

 

BOZAR Restaurant

Il est rare de pouvoir goûter à la finesse d'un étoilé sans y mettre le prix. Si certaines promotions festivalières ponctuelles les rendent accessibles, au Bozar Restaurant, c'est toute l'année que le lunch se tient à portée de portefeuille. Pour 39 euros, la table adossée à la brasserie Café Victor dévoile la justesse de Karen Torosyan, sacré meilleur artisan-cuisinier par le Gault&Millau. Une belle opportunité également de découvrir l'histoire de ce chef géorgien, qui s'est élevé à la force de son travail parmi les étoiles de la gastronomie bruxelloise, après avoir été soutenu depuis toujours par David Martin de La Paix.

3, rue Baron Horta, 1000 Bruxelles

©Bozar Restaurant

Racines

Investir la terrasse de Racines, c'est prendre le risque de ne plus pouvoir se passer de l'atmosphère créée par Ugo et Francesco. L'un tire une chaise pour prendre place à table le temps de quelques commentaires, pendant que l'autre s'affaire avec bonhommie dans la petite cuisine à l'avant du restaurant. Alors on y met un pied dès qu'on peut, et pourquoi pas pour un lunch trois sevices, à 36 euros. L'occasion de découvrir une cuisine italienne loin de celle des trattorias bien connues de Bruxelles : moderne, fraiche et durable.

353, Chaussée d'Ixelles, 1050 Ixelles

 

Gramm

On est tombé en amour avec la fraicheur créative de Gramm, jolie table dressée dans la rue de Flandre et surmontée d'un néon qui fait tout, sauf funeste. Et si le menu unique du soir, en plein dans la saison, est à essayer de toute urgence, celui du midi, plus accessible, est également une belle aubaine. Pour moins de vingt euros, on goûte à un échantillon de la cuisine du chef Erwan Kenzo Nakata en deux services. On y retrouve ses influences eurasiennes, son sens de la précision et des mariages audacieux, pour une mise en bouche qui donne envie d'y revenir plus longuement en soirée.

86 Rue de Flandre, 1000 Bruxelles

©Gramm

Kamo

Seconde exception à la liste des étoilés impayables : Kamo (*), restaurant japonais raffiné et exigeant, intransigeant sur le bon goût que doivent avoir les choses simples. C'est qu'à cette table du haut de la chaussée de Waterloo, on respecte les produits pour les offrir bien souvent dans leur plus simple apparat, travaillés juste ce qu'il faut pour en faire de véritables plats gastronomiques. Comme souvent, le menu du soir demande un certain investissement, mais celui du midi est particulièrement accessible : 25 euros, aux dernières nouvelles, et une cuisine subtile, pour autant sans prétention.

550A Chaussée de Waterloo, 1050 Ixelles

 

My lunch will go on... Lovely lunch with Mr. D

A post shared by Oh Ratthaphon (@oh_ratthaphon) on

Café des Spores

Le champignon dans toutes ses déclinaisons, c'est la promesse du bien justement nommé Café des Spores, à Saint-Gilles. Voilà plusieurs années que la Chaussée d'Alsemberg s'est dotée de cette adresse monomaniaque dédiée aux fongus de tous types. Chaque jour, le restaurant du cerveau de La Buvette et d'Hopla Geiss y propose trois entrées et trois plats, en fonction de l'arrivage. Et ici, pas de préférence : à midi ou à minuit, on profite de formules à partir de 29 euros. En bonus : le fameux pain au levain de la célèbre boulangerie bruxelloise.

103 Chaussée d'Alsemberg, 1060 Saint-Gilles

 

CIM Internet