Pourquoi les chips de légumes ne font pas moins grossir que les autres

Pourquoi les chips de légumes ne font pas moins grossir que les autres

Les chips de légumes peuvent parfois contenir plus de sucre que certaines chips classiques. | © Instagram : gorenje_slovenija

Food et gastronomie

On estime souvent que des pétales croustillantes de betteraves, de carottes ou de patates douces épargnent davantage notre silhouette que les redoutables chips de pommes de terre. À tort, répètent les nutritionnistes.

 

À l’heure de l’apéro, servir les classiques « poivre & sel » ou « paprika » serait devenu presque trop classique. À l’ère du manger sain, si possible bio, et (au maximum) végétal, les chips de légumes se sont faufilées parmi les snacks apéritifs pour devenir rapidement une alternative healthy et faible en calories.

Or, les chips de betteraves ou de carottes dans lesquelles ont croque sans scrupule (ni modération) sont loin d’être innocentes. Elles pourraient même être pires que les chips classiques, annonce le site Gourmandiz ce mercredi 30 mai. Relayée par nos confrères de La Libre Belgique, l’information avait déjà fait du bruit il y a quelques mois, déclarant les chips de légumes comme la « fausse bonne idée de l’apéro ».

Pexels / SplitShire

Qui dit chips, dit chips…

D’après une enquête menée l’été dernier par la nutritionniste britannique Charlotte Sitling-Reed, les chips de légumes contiennent autant de sel et d’huile que les autres chips, voire plus. En effet, souligne l’étude, un paquet de ces chips « végé » ne contiendrait que deux tiers de légumes, pour un tiers d’acides gras saturés et de sel. « Les chips sont des chips, et même si elles sont faites avec des légumes, elles sont susceptibles de contenir trop de graisses (…) », explique la nutritionniste, précisant qu’elles en contiennent parfois même plus que certaines marques de chips.

Lire aussi > Non, le vide de votre paquet de chips n’est pas une arnaque

Selon ses données, Charlotte Sitling-Reed affirme que 40 grammes de chips aux légumes contiennent plus d’acides gras que la même quantité de Pringles. Et parfois même deux fois plus que certaines barres ou autres friandises chocolatées. « Alors qu’un sachet de chips de légumes contient 14,3 grammes de graisses, une barre de Mars en contient 8,6 tandis qu’un beignet glacé au sucre n’en contiendrait que 8,3 », souligne la nutritionniste. D’autant que les chips de légumes peuvent également contenir plus de sucre que certaines chips classiques.

Fausse bonne réputation

Si la palme diététique ne revient ni aux chips de légumes ni à celles de pommes de terre, la nutritionniste rappelle que le problème réside dans le fait que certains produits « considérés comme étant des alternatives plus saines ne sont pas toujours fidèles à leur réputation ». Alors plutôt que de les consommer en chips, pourquoi ne pas tout simplement croquer ses légumes crus et à pleines dents (ou fabriquer ses chips soi-même) ?

CIM Internet