Paris Match Belgique

Ce qu’il faut manger pour devenir fit (ou le rester)

Une bonne alimentation ? 80% du travail pour mincir. | © Pexels

Food et gastronomie

Nous avons rencontré Anice, nutritionniste de l’Aspria Arts-Loi, qui nous a promulgué de précieux conseils avant les vacances.

Avec ses pectoraux saillants et son ventre plat, on se dit tout de suite qu’Anice sait de quoi il parle. Après avoir travaillé son corps et sa méthode, le jeune homme conseille désormais les bureaucrates du quartier européen qui souffrent à la fois d’une alimentation peu équilibrée et du manque d’activité physique. Deux piliers pourtant essentiels à notre bonne santé, estime le nutritionniste de l’Aspria Arts-Lois. Installé dans la cantine très chic du club, le jeune coach égraine son plan d’attaque pour mieux manger. « Une bonne alimentation, c’est 80% du travail pour mincir », affirme-t-il d’entrée de jeu.

De l’importance du petit-déjeuner

C’est une étape-clé de notre journée. Mais force est de constater que nous sommes souvent à côté de la plaque. « Le matin, il faudrait manger le même genre d’aliments que le midi ou le soir ». Exit les tartines de Nutella – cela va de soi – ou les confitures, place donc au salé. La règle à suivre à chaque repas de notre journée ? 100 grammes de protéines pour 200 grammes de légumes. Même les flocons d’avoine, dernière tendance à la mode, ne trouvent pas grâce aux yeux d’Anice. « Les céréales encrassent notre organisme. Il faut en consommer l’après-midi, plutôt que le midi, sinon gare au coup de pompe au milieu de la journée », assure-t-il.

Lire aussi > Turtle, à la (re)découverte du porridge sain et appétissant

La salade idéale

Manger une salade est souvent un bon réflexe en été. Mais il ne faut pas y mettre n’importe quoi ! Pour la base, l’idéal est de miser sur des pousses d’épinard. « Elles sont plus fraîches, et surtout plus vitaminées », estime le nutritionniste de l’Aspria. Pour l’accompagner, on ajoute 2 sources de protéines (avocat, poulet, dinde…) et 2 sources de légumes (poivrons, tomates cerises, courgettes…). Dernière étape, la sauce. Le vinaigre, même parfumé au citron ou aux fruits rouges, est le meilleur candidat. « C’est le moins calorique, mais une cuillère d’huile d’olive ne fait pas de mal. Par contre si vous avez déjà mis de l’avocat dans votre repas, il faut alors éviter d’en mettre ».  Quant à la sauce César ou au mélange miel et moutarde, mieux vaut oublier…

L’avocat et le quinoa, deux sources de protéines pour nos salades. ©Unsplash

Comment remplacer les pâtes (sans que ce soit mauvais)

Il est parfois difficile de s’en passer, mais les pâtes, riches en gluten, ne nous veulent pas toujours du bien. Pour Anice, il est très important de varier ses repas. Pour changer, rien de tel que le quinoa, très bonne source de protéines. « Avec de la tomate concentrée et un peu de parmesan, c’est un régal », assure le coach.

Lire aussi > Le chou-fleur, l’arme junk-food des végétariens

Les meilleures collations

L’après-midi, l’appel de la collation se fait (souvent) ressentir. Pour y remédier ? Une tranche (ou deux) de dinde boostée par des graines germées. Une véritable bombe énergétique. Il conseille aussi les viandes maigres, comme la bresaola. Les amandes – non salées – sont parfaites pour se requinquer. « À condition d’une manger une poignée, et pas le paquet », plaisante-t-il.

Une petite envie de sucré ?

Histoire d’ajouter un peu de sucre dans ce programme, il existe des solutions. Un yaourt grec 100% agrémenté de fruits ou de miel est parfait. Les dates sont également conseillées. « Une heure avant une session de sport, les fruits à peau fine comme une mangue, par exemple, sont tops », nous dit Anice.

Le yaourt, un en-cas idéal. ©Unsplash

Bien s’hydrater

S’hydrater est bien sûr essentiel. 2 litres d’eau (plate) au fil de la journée et avec chaque repas, et 1 litre de thé vert le soir : «  c’est un excellent brûleur de graisse et un super antioxydant ».

Les bons compléments

Si les compléments alimentaires ont parfois mauvaise réputation, il existe quelques cures qu’il est toujours bon à faire. Anice conseille notamment des gélules de spiruline, une algue séchée pas très ragoûtante, mais ô combien efficace (protéines, mineures, oligoéléments). « Une cure de vitamine D est toujours une bonne idée, surtout en hiver », ajoute-t-il.

Dernier conseil : se bouger !

Si l’alimentation constitue « 80% du travail », le sport constitue les 20% restants pour Anice. «Tout le monde devrait avoir une activité physique régulière, à la salle ou chez soi ». À bon entendeur.

Mots-clés:
nutrition fit mincir aspria
CIM Internet