Paris Match Belgique

L’huile de coco serait « du pur poison »

coco

L'huile de coco contient 86% de graisses saturées, beaucoup plus que le beurre ou le lard. | © Sweet Ice Cream Photograph / Unsplash

Food et gastronomie

L’huile de coco est souvent considérée comme un choix sain en cuisine, riche en graisses saturées elle est « l’une des pires choses que vous pouvez manger » selon un professeur d’Harvard.

Pour certains magasins de produits diététiques et blogs de bien-être c’est la panacée qui aide à tout, des cheveux ternes à la fatigue mentale en passant par l’obésité. Mais l’image healthy de l’huile de noix de coco pour soigner de nombreux maux par l’alimentation a été rejetée par un professeur de Harvard.

Lire aussi > Le « Rolex », le snack ougandais que le monde va s’arracher

Karin Michels, épidémiologiste à l’école de santé publique de Harvard, a critiqué le mouvement des superaliments et en particulier la mode de l’huile de noix de coco, qualifiant cette substance de « l’une des pires choses à manger », aussi bonne pour le bien-être que du « pur poison ».

huile
Tucker Good / Unsplash

Se limiter en petites quantités

Karin Michels a fait ses commentaires dans une récente conférence intitulée « Huile de noix de coco et autres erreurs nutritionnelles » à l’Université de Fribourg. Le discours, prononcé en allemand, a été regardé près d’un million de fois sur YouTube. L’experte a basé sa mise en garde sur la forte présence de graisses saturées présente dans l’huile de noix de coco, connues pour augmenter le taux de cholestérol et donc le risque de maladies cardiovasculaires. L’année dernière, l’American Heart Association a noté que seulement 37% des nutritionnistes considéraient l’huile de noix de coco comme saine pour la santé.

Lire aussi > Les tendances food pour 2018 sont annoncées, et l’avocat est out

« L’huile de coco contient environ 86% de graisses saturées, soit environ un tiers de plus de graisses saturées que le beurre », a déclaré Victoria Taylor, une diététicienne senior de la British Heart Foundation. « Pour le moment, si vous aimez le goût de l’huile de coco, alors comme pour le beurre, il est bon de l’utiliser de temps en temps. Cependant, il est préférable de vous limiter à de petites quantités et d’utiliser plutôt des huiles non saturées comme choix quotidien. »

CIM Internet