Paris Match Belgique

Qui est Christelle Brua, première femme « meilleure pâtissière au monde » ?

Christelle Bua

"La crème des pâtissières" | © Capture d'écran Instagram @christellebua

Food et gastronomie

La Française Christelle Brua est la première femme à être consacrée meilleure pâtissière de restaurant au monde par l’association Les Grandes tables du monde, qui réunit 174 établissements sur la planète.

C’est une première : une femme a été consacrée meilleure pâtissière par l’association Les Grandes tables du monde. Il s’agit de la Française Christelle Brua, qui travaille comme cheffe pâtissière au Pré Catelan à Paris, qui compte trois étoiles au Michelin. Son dessert fétiche : la pomme en sucre soufflé, crème glacée caramel, cidre et sucre pétillant.

Une identité forte

« Christelle Brua a réussi à se créer une identité forte, reconnaissable entre mille, qui inspire aujourd’hui toute une génération de chefs », a souligné David Sinapian, président des Grandes tables du monde lors du 64e congrès de l’association qui a eu lieu à Marrakech, cité dans un communiqué. À 41 ans, Christelle travaille depuis 2003 au Pré Catelan à Paris, conduit par le chef Frédéric Anton. Fille d’un cadre dans une coopérative laitière et d’une mère tenante d’auberge, Christelle bricole en cuisine depuis sa plus tendre enfance.

 

View this post on Instagram

 

😄 #🍏 #jaicroqueunchef #aureliesartres @aureliesartres #croquis #aquarelle #patisserie #christellebrua #fredericanton

A post shared by Christelle Brua (@christellebrua) on

Femme dans un monde d’hommes

Christelle avait en 2009 remporté le titre de « Meilleur pâtissier de l’année » du magazine Chef. À 32 ans, elle était alors la seule femme de la compétition, face à neuf autres candidats. « J’étais gênée, étranglée. » , racontera-t-elle au Journal du Dimanche. Battante depuis son plus jeune âge, elle avait à 21 ans également reçu le titre de « meilleure apprentie de Moselle », son village d’origine. Encore une fois, elle était la seule fille.

Pour obtenir une place chez Frédéric Anton, elle appellera le chef étoilé 100 fois avant d’obtenir un entretien, et de le bluffer avec une de ses créations. C’était il y a plus de quatorze ans. Aujourd’hui très complice du chef, elle a servi avec lui les « grands de ce monde », de François Hollande à Charles Aznavour.

Lire aussi > La cheffe (presque) belge Isabelle Arpin héroïne d’un documentaire sur Arte

Aujourd’hui, Christelle est la première femme pâtissière couronnée par Les Grandes tables du monde. Un pas important pour les cheffes, trop souvent absentes des grandes compétitions gastronomiques. Créée en 1954, l’association réunit aujourd’hui 174 établissements, répartis dans 25 pays et présents sur cinq continents liés par la volonté de « proposer une expérience gastronomique et sensorielle unique ».

Avec Belga 

CIM Internet