Comment les Rice Krispies aident la science

Rice Krispies

L'effet du lait sur les Rice Krispies renvoie à la fragilisation des milieux rocheux comme les glaciers et barrages. | © Mark Tight Flickr

Food et gastronomie

Les Rice Krispies sont utilisés par des chercheurs australiens afin d’étudier les roches et les effondrements.

Tout le monde se rappelle du délicieux son des Rice Krispies grésillant au contact du lait dans le bol, le matin. Faites à partir de riz soufflé et composées de parois très fines, ces céréales de petit déjeuner ont cette caractéristique unique de craquer au contact du lait. Et ce phénomène amusant est en réalité similaire à certains phénomènes naturels d’effondrement. En effet, des chercheurs australiens ont observé énormément de similitudes entre vos céréales préférées, la neige sèche et la roche crustale.

Lire aussi > Les excuses de Kellogg’s après un dessin jugé raciste sur une boîte de céréales

Étude des avalanches

Avalanche
© Andrew Coelho / Unsplash

La neige sèche et la roche crustale sont appelés « matériaux poreux et fragiles » ou « matériaux croustillants », vulgarise le Dr Einav, interrogé par Slate. Les Rice Krispies croustillants-poreux-fragiles ont l’avantage de remplacer les massives roches dans les laboratoires. L’effet du lait sur derniers renvoie quant à lui à la fragilisation des milieux rocheux comme les glaciers et barrages au contact de liquides. Une aubaine, car étudier ces phénomènes en condition réelle est compliqué puisqu’ils se déroulent souvent sur une très longue période.

Lire aussi > Pourquoi les vegans feraient mieux d’éviter les céréales du petit déjeuner

Pour l’expérience, les scientifiques ont mis les céréales dans un tube sous pression. Le lait était situé en dessous. Les scientifiques ont alors expliqué avoir observé des « mini séismes » (« ricequake », ou tremblement de riz), rappelant les tremblements de glaces surgissant régulièrement en Antarctique. Merci les petits déjeuners !

CIM Internet