Paris Match Belgique

Restos promus, restos déchus : que retenir de la sélection 2019 du Gault&Millau ?

Les restaurants belges étaient dans l'attente des notes et des toques du Gault&Millau 2019, décernés ce 5 novembre. (Photo d'illustration). | © Jason Leung/Unsplash

Food et gastronomie

C’est ce lundi 5 novembre à 16h30 que la cérémonie de lancement du guide gastronomique Gault&Millau a levé le voile sur les toques et les notes attribués au restaurants du pays.

Une chose est sûre : en 2019, on va avoir l’embarras du choix côté sorties gourmandes : 240 nouveaux établissements ont rejoint les listes du célèbre guide jaune dont l’édition belge revient chaque année depuis 16 ans. Et une centaine a disparu, pour raison de fermeture principalement, indique le guide.

Les chefs qui s’illustrent

Le prix tant convoité du chef de l’année va au très expérimenté David Martin. Le Français adopté par la Belgique a réussi en quelques années à détourner la carte de La Paix à Anderlecht d’une cuisine bien carnée pour faire la part belle aux légumes et à une approche japonaise de la gastronomie.

« Avec David Martin comme Chef de l’année, nous ne choisissons pas seulement un chef mais aussi une personnalité, un homme d’expérience qui sait faire preuve de créativité et d’audace » – Gault&Millau

« Son inspiration, il la tire tant des cuisines française et belge que japonaise. Ce chef intelligent et entreprenant a ainsi offert au restaurant La Paix une nouvelle identité tout en témoignant un profond respect pour le passé », explique la rédaction.

Du côté des Jeunes Chefs de l’Année, ce sont Thijs Vervloet (Colette – Westerlo) pour la Flandre, Maxime Zimmer (Un Max de Goût – Comblain-au-Pont) pour la Wallonie et Maxime Maziers (Bruneau – Bruxelles) pour la région bruxelloise qui sont mis à l’honneur.

Au firmament

En Wallonie où pour la première fois, un chef wallon se voit décerner le maximum de 5 toques : L’air du temps de Sang-hoon Degeimbre grimpe en effet à 19/20.


Il rejoint le firmament des très belles enseignes qui augmentent leur note déjà impressionnante : le Sea Grill d’Yves Mattagne avec 18,5/20, The Jane de Nick Bril et Chambre Séparée de Kobe Desramaults qui décrochent un 18/20. Quant aux Hof van Cleve et Bon-Bon, ils conservent leur 19,5/20.

À noter la disparition du guide de Hertog Jan. Classé à 19/20 et détenteur de trois étoiles au Michelin, le restaurant de Gert De Mangeleer va fermer ses portes le 22 décembre prochain.

Les tables à suivre de près

Quatre restaurants passent à la note de 16,5/20 : le Bozar Restaurant de Karen Torosyan à Bruxelles, La Menuiserie à Waismes de Thomas Troupin et Macha Portois, le Vrijmoed de Michaël Vrijmoed à Gand et enfin Alain Bianchi à Overijse.


Trois autres se sont vus décerner le prix-plaisir de l’année: Le 54 (Tongres), Le Tournant (Bruxelles) et Attablez-Vous (Namur) tandis que le guide a mis aussi en exergue ses « 3 découvertes de l’année » : La Canne en Ville (Bruxelles), Le Vieux Château (Flobecq) et ViEr (Courtrai).

Ils perdent des plumes

Le Prieuré Saint-Géry de Vincent Gardinal à Solre-Saint-Géry doit avaler une baisse d’un demi-point, passant de 18 à 17,5/20. Tandis que Les gourmands à Blaregnies, le Japonais Kamo Bruxelles et ‘t Korennaer à Nieuwkerken-Waas descendent de 16 à 15,5/20.

Les adresses abordables récompensées

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

W E T R I E D & W E L I K E I T @mytannour – 98 rue de la brasserie, 1050 ixelles We love the bread cooked in old clay…

Une publication partagée par Non peut-être (@non_peut_etre) le

Depuis l’an passé, le Gault&Millau a décidé de recenser dans un cahier spécial, le cahier POP, les bonnes adresses de fast-food (de qualité) et de street-food gourmande en Belgique. Il compte quelque 250 restaurants dont trois ont été distingués ce lundi.

Les trois lauréats POP de cette année sont Peppe’s à Genk, My Tannour à Bruxelles et Samëlla à Visé. My Tannour est un petit restaurant, bar à vins et cocktails ouvert récemment près de la place Flagey, sur un coin de la rue de la Brasserie à Ixelles. Son jeune chef Georges Baghdi Sar, d’origine libano-syrienne y propose des pitas maintenant renommées, dont le pain est cuit dans des fours à bois Tandour.

L’accent est également mis sur la tendance cocktails avec 26 adresses répertoriées. dans cette catégorie, trois adresses dans chaque région du pays a été récompensée, il s’agit de Botanical by Alphonse à Namur; BarBurbure à Anvers et La Pharmacie Anglaise à Bruxelles.

Dans l’ensemble, le guide et le site comptent plus de 1 400 adresses – sans compter les restaurants POP – dont pas moins de 240 nouveaux venus ! On aura le choix des restaurants en 2019…

Les lauréats par thématique

Hôte de l’année : Fabrice D’Hulster (Sea Grill – Bruxelles)
Italien de l’année : François Piscitello (La Villa des Bégards – Embourg)
Asiatique de l’année : Bún Bar & Restaurant (Anvers)
Terrasse de l’année : Bachtekerke (Bachte-Maria-Leerne)
Sommelier de l’année : Yanick Dehandschutter (Sir Kwinten – Lennik)
Dessert de l’année : Martijn Defauw (Rebelle – Marke)
Brasserie de l’année : Brasserie Julie (Sint-Martens-Bodegem)
Gastro-bistro de l’année : Veranda (Anvers)
Artisan cuisinier de l’année : Luc Broutard (La Table du Boucher – Mons)
Chef-légumes de l’année : Nicolas Decloedt (humus x hortense – Bruxelles)
Nouveauté remarquable de l’année : Souvenir (Gand)
Carte des vins de l’année : Au Gré du Vent (Seneffe)
Carte des bières de l’année : De Gebrande Winning (Saint-Trond)

> L’édition 2019 du guide sera disponible en librairie à partir du 9 novembre au prix de 29 euros. Il peut également être commandé à 25€ sur le site shop.gaultmillau.be.

CIM Internet