Paris Match Belgique

Les Chypriotes dépassés par la halloumi-mania

Halloumi

Le succès international du fromage chypriote a vu arriver son lot d'imposteurs faisant fi de la recette traditionnelle et augmentant fortement la concentration en lait de vache. | © Stuart Webster / Flickr

Food et gastronomie

Devenu l’incontournable des salades et des barbecues végétariens, le halloumi paye aujourd’hui la rançon de sa gloire : les fermiers chypriotes craignent de bientôt être incapables de répondre à la demande sans cesse croissante du fromage caoutchouteux. 

 

Sur l’île méditerranéenne, le halloumi est un incontournable depuis l’époque médiévale. Mais le récent emballement pour le fromage caoutchouteux  fait à partir de lait de chèvre, de vache et de brebis cause pour la première fois du soucis aux fermiers chypriotes.Ceux-ci craignent en effet de ne plus pouvoir répondre à la demande sans cesse croissante pour ce dernier. Celle-ci pourrait en outre connaître un nouveau pic : le gouvernement a récemment signé un protocole permettant l’exportation de produits laitiers vers la Chine, et les habitants de la terre du milieu sont particulièrement friands de l’halloumi. La situation est-elle hors de contrôle ?

Lire aussi > 7 indispensables pour réussir son barbecue végétarien

Incontournable

Halloumi
© Lefteris Kallergis / Unsplash

Aussi apprécié grillé que frit, l’halloumi, ce qui était jadis un modeste aliment de base du régime chypriote, a d’abord été exporté en tant que garniture de salades. Aujourd’hui, sa capacité inaltérable à résister à la cuisson sur les braises et rester intact a fait de celui-ci un incontournable des hamburgers sandwichs.  Partout, le halloumi s’arrache, y compris en Chine. Mais ce succès à un prix : « C’est déjà assez difficile de répondre à la demande venant du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Suède, du Danemark et d’Australie », s’inquiète Alexis Pantziaros depuis sa ferme laitière située à l’extérieur de Larnaka, interrogé par The Guardian. Si les Chinois s’y mettent, ça va être impossible de suivre ». Et ce dernier n’est pas le seul à s’inquiéter.

Lire aussi > Testez l’impact de votre consommation sur la biodiversité

Pénurie de chèvres

En raison d’un manque de chèvres et de brebis sur l’île, les producteur ont dû mal à respecter la limite de 50% de lait de vache. De plus, la plupart des producteurs ne possèdent pas leurs propres chèvres et brebis : « or, pour répondre aux normes, vous en avez besoin de celles-ci », explique Andreas Andreou, directeur du département de l’industrie à la chambre de commerce de Chypre. « Mais si nous continuons comme cela, il n’y aura pas assez de producteurs que pour que ça tourne. Ils n’ont juste pas assez de lait, a-t-il ajouté en révélant qu’il avait dû faire venir des moutons du Danemark. En été, lorsque la température atteint 42 ° C, les animaux produisent très peu. C’est très difficile de les mettre enceinte. Dans une telle chaleur, ils ne veulent même pas manger ! » D’autre part, le succès international du fromage chypriote a vu arriver son lot d’imposteurs faisant fi de la recette traditionnelle et augmentant fortement la concentration en lait de vache. Ces violations ont obligé le gouvernement chypriote – qui tente d’enregistrer le halloumi en tant que produit d’appellation d’origine protégée auprès de la Commission européenne – à engager un organisme de surveillance composé de dépisteurs internationaux. En attendant, les producteurs réfléchissent à une façon d’augmenter la production de lait de chèvre.

Lire aussi > Tabarnak ! Le meilleur camembert du monde est … québécois

CIM Internet