Paris Match Belgique

Pourquoi préférez-vous le café au thé ?

Café

Image d'illustration. | © Ingrid Alves / Unsplash

Food et gastronomie

Selon une étude, notre choix dépendrait de la façon dont nous percevons l’amertume des substances. Qui est déterminé par … la génétique ! 

 

Scoop scientifique :  notre choix de boisson chaude le matin n’est pas anodin. D’après des chercheurs, il serait même intrinsèquement lié à la façon dont nous percevons l’amertume des substance, qui dépend quant à elle de nos gènes. « L’étude améliore notre compréhension des facteurs qui déterminent les préférences de boisson – le goût en particulier – et pourquoi, en gardant tous les autres facteurs constants, nous observons toujours des différences marquées entre les préférences de boisson ainsi que la quantité consommée », a expliqué à The Guardian Dre Marilyn Cornelis, co-autrice de la recherche réalisée à l’université de Northwestern, dans l’Illinois.

Lire aussi> Pourquoi les vegans feraient mieux d’éviter les céréales du petit déjeuner

Quinine, caféine, propylthiouracile

L’étude s’était basée sur plusieurs échantillons. L’un d’entre eux – portant sur des personnes d’origine européenne – a révélé que certaines variantes génétiques affectaient directement la façon dont nous percevons l’amertume de certaines substances que nous avalons. Certaines de ces variantes concernaient la caféine, d’autres la quinine et enfin, certaines d’entre elles concernent un médicament appelé le propylthiouracile. Un deuxième échantillon était composé de plusieurs centaines de milliers de personne. Celles-ci ont indiqué pour une recherche sur la santé la quantité de thé et de café qu’ils ingurgitaient chaque jour. Ce qui a révélé que les personnes percevant plus fortement l’amertume dans la caféine tendaient à boire plus de café, alors que les personnes percevant fortement l’amertume de la quinine ou propylthiouracile buvaient très peu de la boisson à base de caféine. Et le schéma inverse était observé par rapport à la quantité de thé consommée par les participants. « La préférence pour le thé peut être considérée comme une conséquence de l’abstention de boire du café, car nos gènes rendent le café trop amer pour que nos palais », a expliqué la chercheuse Jue Sheng Ong, autre chercheuse de l’étude.

Lire aussi > Pourquoi la façon dont vous buvez votre café le matin peut changer votre vie

Thé
© Joanna Kosinska / Unsplash

« Bien que l’effet de la perception de l’amertume sur votre consommation quotidienne de café puisse être relativement faible (augmentation de 0,15 tasse par jour) – d’un dégustateur de caféine normal à un dégustateur de caféine puissant, il augmente en réalité de 20% le risque de devenir un grand buveur – boire plus de quatre tasses par jour « , a également précisé Ong au Guardian. En outre, l’équipe a découvert qu’une plus grande perception de l’amertume du propylthiouracile diminutait la probabilité devenir un grand buveur d’alcool des sujets. Bien sûr, comme toujours, l’étude comporte limites, comme le fait que les données étaient basées uniquement sur les déclarations des cobayes. Mais désormais, lorsque vos interlocuteurs vous demanderont, effarés, pourquoi vous ne buvez pas de café, vous avez une réponse toute prête.

 

 

CIM Internet