Mauvaise nouvelle : Il ne faudrait pas manger (trop) gras en hiver

Mauvaise nouvelle : Il ne faudrait pas manger (trop) gras en hiver

Comment résister ? | © Unsplash

Food et gastronomie

Quand les températures baissent, c’est plus fort que nous, on augmente la dose de gras. Une fausse bonne idée…

La saison de la raclette, de la fondue et de la tartiflette – dont on connaît la véritable recette – est officiellement lancée ! De quoi nous réchauffer le cœur alors que l’hiver vient de s’installer. Mais ce régime n’a rien d’idéal pour notre organisme.

Croyance populaire

L’idée reçue est que nous avons besoin de plus de gras pour affronter le froid et maintenir notre température corporelle. Mais comme l’expliquait le professeur Pierre Déchelotte au Nouvel Obs, notre mode de vie a bien changé : il est aujourd’hui « trop économe en énergie ». Et ces recettes riches, bien que très conviviales, font plus de ravages. Elles entraînent notamment une digestion plus compliquée qui empêche notre de corps de combattre les maladies, rappelle 7sur7.

À consommer avec modération ! – Pexels

Lire aussi > 10 recettes pour revisiter la raclette traditionnelle

Le bon gras

Alors, comment trouver l’équilibre ? Premièrement, miser sur des légumes riches en fibres. On se tourne donc vers les produits de saison comme les choux, les navets et autres poireaux pour se concocter des soupes pleines de vitamines. Deuxièmement, on n’oublie pas les acides gras. Poisson, noix et fruits secs sont d’excellentes sources. Et c’est bon aussi bien pour le corps que pour l’esprit. Comme souvent, les thés et les infusions sont toujours recommandés pour être parfaitement hydratés. Rassurez-vous, la raclette n’est pas à proscrire pour autant : il faudra justement résister à la tentation d’allumer la machine tous les jours. À bon entendeur.

CIM Internet