Pourquoi il faut systématiquement laver ses avocats

avocats

Image d'illustration. | © Unsplash/Kelly Sikkema

Food et gastronomie

Si vous pensiez que vous ne deviez pas laver vos avocats parce que vous n’en mangiez pas la peau, vous avez tout faux.

Que ce soit au brunch, en guacamole ou en dessert, l’avocat est omniprésent. Il surplombe les étals de tous les marchés, épiceries et supermarchés de sa peau rigide et granuleuse dont chacun a sa technique pour l’enlever. Mais la première étape pour retirer cette dernière est la même pour tout le monde : couper l’avocat en deux. Erreur. Avant de manger le fruit vert sur un toast ou en mousse au chocolat, il faut tout d’abord le laver.

Lire aussi > Le restaurant The Avocado Show débarque à Bruxelles

Selon un récent rapport de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), cité par Quartzy, la bactérie Listeria monocytogenes sur plus de 17% des peaux d’avocat échantillonnées entre 2014 et 2016. Alors qu’elle est peu présente dans la chair verte de l’avocat (0,2%), glisser un couteau à travers la peau pourrait éventuellement entraîner la Listeria dans la chair. Laver les peaux d’avocat avant de les couper est le meilleur moyen d’éviter la contamination.

La FDA ajoute qu’en plus de laver, sans exception, tous les produits que vous avez l’intention de manger, quelle que soit leur peau, vous devez « frotter les produits fermes (y compris les avocats) avec une brosse, puis les sécher avec une serviette propre ou du papier essuie-tout pour réduire davantage les bactéries qui peuvent être présentes », rapporte le site américain. Et vous devriez également vous laver les mains après avoir manipulé des avocats.

Lire aussi > Et si l’avocat était meilleur en dessert qu’en entrée ?

Dangereux surtout pour les femmes enceintes

La listériose, causée par la bactérie, est une maladie infectueuse qui peut provoquer de la fièvre, des douleurs musculaires, de la diarrhée et / ou des nausées. Dans les cas graves, l’infection peut se propager au système nerveux, provoquant une désorientation, des convulsions et une raideur de la nuque. Ce n’est généralement pas une menace sérieuse pour un adulte en bonne santé, mais les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement vulnérables, même à de petites doses de Listeria. C’est particulièrement dangereux pendant la grossesse, car l’infection peut se transmettre au foetus. Environ 1 600 personnes contractent la listériose chaque année aux États-Unis et environ 260 en meurent, selon le centre américain de contrôle des maladies.

Mots-clés:
santé avocat
CIM Internet