La frite de luxe débarque dans le centre de Bruxelles

La frite de luxe débarque dans le centre de Bruxelles

frites

Foodporn. | © Frites Atelier

Food et gastronomie

Après Anvers et Gand, le chef étoilé Sergio Herman pose sa frite de luxe en plein cœur de la capitale.

La bonne nouvelle du week-end. Le chef néerlandais Sergio Herman, à la tête du restaurant The Jane** à Anvers, ouvre son troisième « Frites Atelier » de Belgique en plein centre de la capitale, après ceux d’Anvers et Gand. « Je suis ravi d’être à Bruxelles, je me suis directement senti connecté à ce quartier et ses commerçants », a-t-il d’emblée indiqué vendredi lors de l’inauguration de l’établissement de la rue Sainte-Catherine. Aux côtés d’« une boucherie et d’un poissonnier de qualité (Dierendonck et Noordzee), d’un épicier spécialisé en champignons, du légendaire Monk et d’autres petits restaurants et magasins, nous avons trouvé l’endroit qu’il nous fallait ».

Lire aussi > Les frites, elles aussi menacées par le réchauffement climatique

Après avoir mené le « Oud Sluis » de ses parents au firmament de la gastronomie, avec trois étoiles au guide Michelin, Sergio Herman s’est lancé un nouveau défi : mettre ses étoiles au service du plat belge par excellence. « Faire de véritables frites goûteuses est tout aussi difficile qu’élaborer un plat sophistiqué. Durant un an et demi, on a testé et goûté des pommes de terre avec un seul objectif en tête, préparer des frites exceptionnelles avec des garnitures sensationnelles ».

Si l’établissement bruxellois de 55 places assises propose également des plats du jour (à base de produits des commerçants du quartier), le concept reste le même partout : des pommes de terre Agria, originaires de Zélande, coupées grossièrement avec la peau, cuites dans un mix d’huiles végétales et accompagnées de sauces faites maison (classique, harissa, andalouse, truffe, béarnaise et tartare). La barquette et ses deux sauces coûtent 5,45 euros.

Lire aussi > Selon ce professeur d’Harvard, une portion ne doit contenir que 6 frites

« Les frites, c’est un produit que tout le monde aime, partout dans le monde, mais parfois c’est ennuyeux », estime le chef-propriétaire de The Jane** à Anvers. Il a dès lors également élaboré des barquettes avec des garnitures peu communes aux baraques à frites (parmesan-tomate-basilic, à l’indienne avec cacahuètes, à l’orientale avec ratatouille…).

Bientôt un Frites Atelier à l’aéroport

Au nombre de six actuellement (trois adresses ont initialement ouvert aux Pays-Bas), un septième « Frites Atelier » devrait voir le jour dans le terminal A de Brussels Airport dans six mois, a précisé le toqué néerlandais. Il a également fait savoir qu’il retournerait derrière les fourneaux dans deux ans, lorsqu’il ouvrira son restaurant dans les environs de Cadzand.

Avec Belga

Mots-clés:
frites frites atelier
CIM Internet