Paris Match Belgique

Une chose est sûre, le meilleur sommelier du Monde est en Belgique

50 ans que ce concours existe. | © Raj Eiamworakul/Unsplash

Food et gastronomie

C’est la métropole du nord qui a le privilège d’accueillir le seizième concours mondial de sommellerie.

C’est aussi la troisième fois que la Belgique organise ce monument de la culture vinicole et c’est vraiment exceptionnel.

2019 est une année particulière pour le monde des sommeliers. En effet, si c’est la troisième fois que notre pays reçoit le championnat du monde, c’est aussi l’année du Jubilée. Il y a 50 ans que l’association de la sommellerie internationale (ASI) fut portée sur les fonds baptismaux par les représentants de l’Italie, le Portugal, la France et la Belgique. Dans la foulée ils décidèrent d’organiser le premier championnat du monde à Bruxelles. Cette compétition voit s’affronter 9 pays et c’est le français Armand Melkonian, qui restera dans l’histoire parce qu’il fut le premier d’une longue série pas près de s’arrêter visiblement.

66 candidats

C’est à Anvers que le président de la Gilde des Sommeliers de Belgique, William Wouters, a décidé de planter le grand chapiteau de ce barnum. C’est peu d’écrire qu’il s’agit d’un événement important, avec un budget frisant le million d’euros, cette organisation démontre une ampleur jamais atteinte jusqu’à présent.

Lire aussi >> Michelin au masculin : À la course aux étoiles, où sont les femmes ?

63 pays représentés et 66 candidats sur la ligne de départ. En effet, 3 pays peuvent présenter 2 candidats. Ce sont ceux qui ont gagné les concours régionaux (lisez continentaux) depuis la dernière édition du championnat du monde. Il s’agit donc des meilleurs sommeliers des Amériques, d’Asie et d’Europe et d’Afrique soit les candidats du Japon, du Canada, de Lettonie.

DR
Mots-clés:
Concours VIN Eric Boschman
CIM Internet