Paris Match Belgique

5 conseils pour distinguer le miel naturel du faux miel

Astuces pour distinguer le vrai miel du faux miel

Attention au faux miel, fabriqué à partir de sirops. | © Unsplash / Alexander Mils

Food et gastronomie

Le miel est délicieux, et il l’est encore plus quand il est naturel. Voici ces 5 techniques pour ne plus vous faire avoir.

 

Que ce soit pour agrémenter son thé ou sur une tartine, le miel est l’aliment phare à toujours avoir chez soi (d’autant plus qu’il est impérissable). En plus d’être succulent, il contient également beaucoup d’éléments bénéfiques à notre santé. Un mal de gorge ou des problèmes de digestion, le miel est le remède miracle. De plus, il contient pas moins de 5 vitamines différentes et des minéraux, ce qui en fait un excellent tonifiant pour l’organisme. Afin de conserver ses éléments nutritifs et thérapeutiques, il est tout de même recommandé de ne pas le chauffer au-delà de 40°C.

Lire aussi > C’est prouvé, le miel est plus efficace contre un rhume que des médicaments

Cependant, d’un pot à l’autre, tous les miels ne se valent pas. Alors que certains sont naturels, d’autres sont tout simplement fabriqués à partir de sirops. En plus d’avoir un produit de moins bonne qualité avec un goût altéré, le miel industriel est nocif pour le corps à cause de son apport en sucre et d’autres produits chimiques. Voici quelques précieux conseils (repérés sur le site internet L’abeille heureuse) afin de savoir si le miel que vous gardez au fond de votre placard est réellement naturel.

1 – Est-ce que votre miel est liquide ?

Lorsque le miel vient d’être récolté, il est très liquide. Cependant, il se solidifie rapidement, et il devient difficile de le transvaser d’un pot à un autre. Concernant le faux miel, il restera toujours très liquide, même durant plusieurs mois.

2 – Est-ce qu’il se dissout dans l’eau ?

Si vous versez du miel naturel dans de l’eau, il tombera directement au fond du verre et il se mélangera difficilement à l’eau. En revanche, si vous versez du faux miel dans un verre d’eau, il se mélangera très rapidement, comme du sirop.

5 conseils pour distinguer le miel naturel du faux miel
Dans une tasse de thé, le miel naturel se mélangera plus difficilement que le faux miel. © Belga Image

3 – Le test de la serviette

Si vous n’êtes toujours pas certain de la qualité de votre miel, il suffit de l’étaler sur un chiffon de coton blanc et le rincer à l’eau froide. Alors que le miel naturel ne laissera aucune tache, le miel fabriqué à partir de sirop laissera des taches jaunes ou brunes.

4 – Le test de l’allumette

Plongez la tête d’une allumette dans le pot de miel. Si vous arrivez à l’allumer malgré tout avec un briquet, c’est que le miel est naturel. Si elle reste éteinte, l’eau contenue dans le faux miel aura mouillé l’allumette.

5 – Le test de l’essuie-tout

Rien de plus simple : versez quelques gouttes de miel sur une feuille d’essuie-tout. Si la serviette absorbe le miel, c’est que c’est du faux miel. Le miel naturel restera quant à lui sur la serviette, sans pour autant être absorbé.

Lire aussi > Les pesticides, l’ingrédient secret de 75% du miel mondial

Alors, quel est le résultat ? Miel naturel ou industriel ? Pour ne pas vous faire avoir la prochaine fois, restez vigilant quand vous faites vos courses et lisez attentivement les étiquettes. La liste des ingrédients doit impérativement mentionner 100 % de miel brut, cru ou naturel.

Mots-clés:
Miel industriel Naturel
CIM Internet