Paris Match Belgique

Un cocktail non-alcoolisé qui simule les effets de l’alcool ? Oui, c’est possible

cocktail sans alcool

Une boisson bluffante. | © Unsplash/kelly sikkema

Food et gastronomie

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Mais dans ce cas-ci, il n’y en a pas.

 

La Paris Cocktail Week vient de s’achever. Du 24 janvier au 1er février, les assoiffés pouvaient siroter deux cocktails à prix réduit dans plus de 50 bars de la capitale française. L’occasion de découvrir des lieux méconnus, des mixologistes exceptionnels et des créations inattendues. Celle qui a fait le plus de bruit est, sans aucun doute, Spirit of Paris, une boisson qui simule les effets de l’alcool sans en contenir une goutte.

Son créateur s’appelle Nicolas Julhès. Patron de la Distillerie de Paris, il a en réalité relevé un défi lancé par les fondateurs de l’événement parisien, Thierry Daniel et Eric Fossard. Pour réaliser ce spirit-free bluffant, Nicolas Julhès a passé un mois à tester différentes formules, afin de « créer une complexité aromatique, des sensations et de l’émotion », a-t-il expliqué au Parisien.

Lire aussi > Damien Baert, le barman belge qui transforme les bières en cocktails : « On se réinvente en permanence »

La recette

Le distillateur a sélectionné une série d’ingrédients dont il a extrait les arômes et les a fait macérer dans du vinaigre de plantes et d’épices comme la cardamome, la bergamote, le santal ou encore le gingembre. Il a également remplacé l’alcool par un autre solvant organique, le gras. Au final, la potion magique est composée d’une bonne vingtaine d’ingrédients et se déploie en deux boissons : « Agrume électrisant », rafraichissante et explosive, ainsi que « Boisé stimulant », qui fait penser à un alcool brun.

Pour le quotidien français qui a testé le Spirit of Paris, il suffit d’en boire trois shots pour avoir la sensation d’être pompette.

« Les clients recherchent de plus en plus l’expérience gustative plutôt que l’ivresse. Il ne suffit plus de retirer l’alcool d’un cocktail pour le transformer en spirit-free. C’est un peu comme le cuisinier qui concocte des plats végétariens créatifs », compare le co-fondateur de la Paris Cocktail Week, Thierry Daniel.

Mots-clés:
Alcool cocktails mixologie
CIM Internet