Paris Match Belgique

« Pas sans mon chocolat » : La plateforme pour soutenir les chocolatiers belges

Pas sans mon chocolat, la plateforme qui soutient les chocolatiers pendant le confinement à cause du coronavirus.

La période de Pâques est une période importante pour les chocolatiers. | © Callebaut

Food et gastronomie

À l’approche de Pâques, les chocolatiers tentent d’encourager les clients à se fournir chez leurs artisans locaux plutôt qu’en grandes surfaces. Pour ça, il existe désormais une plateforme en ligne.

 

Comme toutes nos interactions depuis trois semaines, Pâques se déroulera lui aussi en ligne cette année, confinement oblige. Pourtant, chaque année, c’est l’événement incontournable pour les chocolatiers pour lesquels la tradition des cloches ou des lapins de Pâques représentent parfois jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires annuel. Alors, en cette période de confinement où on ne sort qu’une fois par semaine pour aller faire ses courses généralement dans les grandes surfaces, ils ont décidé de lancer un message aux consommateurs : soutenez les producteurs locaux. Pour cela, une plateforme en ligne a été lancée spécialement pour venir en aide aux artisans chocolatiers locaux : « Pas sans mon chocolat ».

Lire aussi > Ce site internet recense les restaurants encore ouverts près de chez vous

Pâques est traditionnellement une période très chargée pour le chocolat belge. En cette période de confinement, Callebaut notamment s’est montré partenaire de la plateforme Pas sans mon chocolat qui a comme objectif d’apporter un soutien supplémentaire aux artisans chocolatiers belges. « Cette année, plus que jamais, achetez vos œufs de Pâques et vos friandises en chocolat chez le chocolatier du coin et soutenez votre commerçant local ». Bien que, comme les autres magasins d’alimentation, les boutiques vendant du chocolat ne sont pas fermées, il faut se rendre à l’évidence : elles sont désertes.

Pâques, c’est parfois 30% du chiffre d’affaire annuel

« Pâques est l’une des périodes les plus chargées de l’année pour nos chocolatiers, et peut pour certains représenter jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires annuel. De nombreux chocolatiers s’y préparent depuis plusieurs semaines. D’autres festivités telles que la fête des mères et des pères sont également à venir. La présence du Covid-19 dans le pays est un coup dur pour le commerce local », explique Kristof Bastiaens, Sales Director Barry Callebaut Gourmet Benelux.

Grâce à cette nouvelle plateforme, les artisans chocolatiers peuvent rester en contact avec leurs clients malgré la distanciation sociale, et les Belges peuvent continuer à apprécier les œufs de Pâques et le chocolat belge. Tous les chocolatiers du pays peuvent rejoindre la nouvelle plateforme. Il suffit de créer un compte et un profil. Les commerçants peuvent également préciser les services qu’ils proposent (livraison à domicile, commande en ligne et/ou enlèvement en magasin).

une plateforme pour soutenir les chocolatiers pendant le confinement du coronavirus
Pas de panique, les bons chocolats seront toujours au rendez-vous de Pâques. ©NordWood Themes/Unsplash

Du côté des clients, il suffit d’indiquer leur lieu de résidence, leur nom, le type de magasin désiré et le mode de livraison pour voir les possibilités qui s’offrent à eux. Dès qu’ils ont trouvé leur chocolatier, ils peuvent passer leur commande de chocolat en prenant contact avec ce dernier via ses propres canaux de vente.

« Aujourd’hui, 73 chocolatiers belges se sont déjà inscrits sur la plateforme. Elle est très bien accueillie par nos clients, et nous espérons que de plus en plus de chocolatiers la rejoindront dans les prochains jours. Plusieurs chocolatiers se concentrent aujourd’hui sur la vente en ligne, les commandes par téléphone ou par e-mail et les livraisons à domicile, mais tout le monde n’est pas dans la même situation. Avec la plateforme, nous voulons leur apporter un soutien supplémentaire. Même les chocolatiers qui ont dû fermer leur boutique peuvent continuer à travailler. Nous voulons faire passer au consommateur le message suivant : ‘votre magasin du coin est toujours aussi proche de vous, ne l’oubliez pas' ».

Lire aussi > On connaît les 3 meilleurs chocolatiers de Belgique

Jérôme Grimonpon, artisan chocolatier à Uccle, a déjà rejoint la plateforme : « Notre objectif principal est de continuer à servir nos clients. Au vu du contexte actuel, nous avons dû nous adapter de manière créative. Les clients qui le désirent peuvent donc prendre rendez-vous en boutique, mais aussi passer commande par e-mail, téléphone et Facebook (Messenger). Nous avons bien sûr renforcé notre communication sur les réseaux sociaux afin d’informer nos clients mais l’initiative ‘Pas sans mon chocolat’ nous donne un réel coup de pouce en cette période solidaire de confinement ».

La campagne #NotWithoutMyChocolate rassemble aussi des chocolatiers internationaux qui tente ensemble de faire face à la crise.

CIM Internet