Paris Match Belgique

« Cuisine vivante », le livre qui associe gourmandise, vie saine et solidarité

cuisine vivante, végétarisme

Des recettes qui donnent l'eau à la bouche ! | © 11.11.11

Food et gastronomie

Bannir la viande de votre alimentation, vous y pensez de plus en plus ? Ce nouveau livre de cuisine vous aidera peut-être à sauter le pas.

 

La cuisine végétale a de plus en plus la cote. Les produits dits végétariens envahissent les allées de nos supermarchés, mais sont-ils vraiment la voie à suivre si l’on souhaite se lancer dans ce nouveau style d’alimentation? Audrey Elsen en connaît un rayon en la matière. Elle s’apprête à sortir son deuxième livre de recettes, intitulé Cuisine vivante. Un véritable guide pour tous les végétariens en herbe, dont tous les bénéfices seront reversés à l’association CNDC-11.11.11.

Lire aussi > Le chef du meilleur restaurant du monde va désormais cuisiner selon le cycle lunaire

Si aujourd’hui, la jeune femme est presque devenue une experte en nutrition, c’est un peu par hasard qu’elle s’est retrouvée dans l’univers de la cuisine. Après avoir suivi des études de sciences politiques, d’arts du spectacle et un cursus en commerce, elle a eu l’opportunité de réaliser un remplacement en marketing pour l’ONG CNCD-11.11.11. « Je voulais travailler dans la coopération au développement. Au total, je suis restée là-bas près de dix ans. Et c’est vrai que j’ai toujours aimé cuisiner, je viens d’une famille où on aime manger (rires). En 2011, mon père est tombé malade et je ne sais pas l’expliquer, mais je me suis mise en tête que l’alimentation avait un réel impact sur notre santé. J’ai donc suivi une formation en nutrition avec l’idée d’aider mon père à aller mieux » .

©11.11.11

Un mélange de saveurs

Sortir un livre de cuisine pour l’ONG est donc un accomplissement pour Audrey, qui a ainsi réussi à marier toutes les causes qui lui tiennent à coeur. « Après plusieurs projets, on a eu l’idée de faire un livre de cuisine plus saine et on a pensé à moi grâce à ma formation. Je me suis lancée, je n’avais jamais fait ça. J’ai mis trois mois pour écrire le premier livre et j’ai remis le manuscrit le jour où j’ai accouché, c’était un signe » .

Le premier ouvrage de la collection Cuisine vivante s’est vendu à plus de 9 800 exemplaires. Le deuxième livre sera, lui, disponible dès le mois prochain. Une fois encore, Audrey propose une cuisine végétale variée avec des légumes de saison. Trois catégories sont mises en avant: petit déjeuner/brunch – dessert et goûter – lunch et dîner. Avec ses recettes, la jeune femme aimerait faire taire une bonne fois pour toute tous les stéréotypes associés à l’alimentation végétarienne. « À tous ceux qui ont des aprioris, j’ai envie de leur dire: ‘essayez et arrêtez de vous dire que vous aurez encore faim, que ce sera moins bon ou encore que les enfants n’aimeront pas’. C’est vraiment une cuisine abordable pour tout le monde. Parmi toutes mes recettes, je conseille aux réfractaires la bolognaise veggie, si on ne vous dit pas qu’il n’y a pas de viande, c’est impossible de le remarquer » .

©11.11.11

Audrey met en avant une cuisine modérée qui nous aide à garder la santé. Les recettes ne dépassent pas les 30 minutes de préparation. Elle tente de varier les saveurs et les textures avec quelques ingrédients plus insolites, en misant sur les saveurs orientales et asiatiques. Mais avant toute chose, ce sont les aliments bien de chez nous qui sont mis avant, afin de favoriser le commerce de proximité. « Je pense toujours au goût avant tout, puis aux couleurs. Je ne pense jamais aux calories, à partir du moment où on a un régime équilibré, c’est le plus important. Chaque recette est vraiment pensée de manière unique. J’adore partir de nos petits plaisirs et décliner ces derniers en version santé » .

Un acte politique

Avec ce livre, la jeune femme souhaite aussi faire passer un message important, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’est associée à l’ONG. « Manger, c’est un acte politique, nous le faisons tous les jours et l’alimentation a des impacts sur tellement de domaines: la vie sociale, l’économie… Nous sommes vraiment ‘consommacteurs ‘. Dans mon livre je parle des effets néfastes des grosses productions industrielles de viande. Notre message n’est pas de bannir la viande, mais du moins de ne plus participer à l’élevage intensif et d’acheter ailleurs. Car ce n’est bon pour personne, ni pour les animaux, ni pour la planète et encore moins pour les hommes » .

Lire aussi > 4 livres gastronomiques à avoir absolument dans sa cuisine

Cuisine vivante est vendu au prix de 15 euros et est disponible en ligne sur ce site. Tous les bénéfices seront reversés à CNCD-11.11.11. « En donnant à cette association, on soutient des dizaines d’ONG belges. L’association essaie vraiment d’impliquer les populations locales auxquelles elle vient en aide. Chaque projet est accompagné d’un lobbying et d’un changement politique, il est pensé dans la durée. L’ONG aide énormément de pays, que cela soit en Afrique ou en Amérique Latine et touche à énormément de domaines » , explique l’experte en nutrition. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’Audrey aimerait sortir chaque année un nouveau livre pour l’ONG.

Pour tous ceux qui aimeraient en découvrir plus sur son univers, rendez-vous sur le site internet « Cuisine vivante ».

 

CIM Internet