Paris Match Belgique

Caviar, homard, foie gras : trio incontournable des tables des fêtes

Cette année assez particulière, misons sur des mets d’exception qui font déjà toute la différence. | © DR

Food et gastronomie

Cette année, l’ambiance sera sans doute plus calme dans la plupart des foyers, mais rien n’empêche de se faire plaisir dans l’assiette.

 

Magali Eylenbosch

Nous avons rencontré Tristan Martin, Chef du Château de Grandvoir. Une belle adresse au cœur de l’Ardenne.

Pour les fêtes, le trio « caviar, homard, foie gras » a toujours la cote ?
Oui, surtout en période de fin d’année. Ce sont des produits réconfortants, surtout en cette période difficile. Et pour les amateurs de produits de bouche, ce sont des valeurs sûres.

Finalement, les gens aiment les traditions ?
Certainement ! La demande est toujours bien présente. Et en petit comité, j’ai l’impression qu’on va encore davantage miser sur la qualité de l’assiette. Après le premier confinement nous avions déjà constaté cette envie de se faire plaisir.

Ce sont les produits que vous servez déjà en chambre actuellement…
Nous avons pris le parti de ne servir que du froid étant donné que les clients sont obligés de manger dans leur chambre actuellement. Prendre le risque qu’un plat gastronomique arrive tiède, ce n’est pas une option. Nous essayons de faire rimer confort et qualité. Pour l’instant je n’ai pas l’impression de faire véritablement mon métier, mais j’ai le plaisir de sélectionner le meilleur. Nous servons par exemple un homard bleu, le homard européen, le caviar c’est de l’osciètre, je n’utilise que du foie gras français de première qualité.

Pour Noël, vous proposez ces mets d’exception en take away… et jusqu’à Bruxelles ?
Exactement ! Ce n’est pas toujours facile de se procurer ces produits dans les commerces habituels. Faire un bon foie gras, ce n’est pas vraiment compliqué. Trouver une belle qualité de foie gras, c’est le parcours du combattant. Ils sont souvent réservés aux restaurants. Et les clients qui me connaissent savent que je suis intransigeant. Ce sont des produits qui sont tellement bons à la base qu’il faut absolument les respecter. Et puis, souvent les prix flambent en période de fêtes.

Lire aussi >Quatre conseils pour un Noël éco-responsable

En matière de caviar, vous préconisez l’osciètre ?
Pour moi, c’est l’une des meilleures qualités. Il est issu de la race d’esturgeon la plus noble. J’aime son grain, sa couleur qui tire sur le doré.

 

CIM Internet