Paris Match Belgique

Les grands-mères en cuisine chez Mamie Foodie, le traiteur au goût d’amour et de nostalgie

Du bonheur dans l'assiette et un retour en enfance pour les papilles | © Mamie Foodie

Food et gastronomie

La cuisine de mamy, c’est amour, beurre à volonté et nostalgie. Et pour que ce plaisir proustien soit accessible à tous, Mamie Foodie fait passer les grand-mères derrière les fourneaux et propose un service traiteur qui a du coeur. 

Cuisine moléculaire, fusion food, voire même gâteau goutte d’eau : en cuisine, c’est à qui sera le plus inventif. Mais s’il suffisait simplement de retrouver le goût des produits d’antan ? C’est le pari de Mamie Foodie, une start-up française tout sauf poussiéreuse qui met les seniors en cuisine. Composée d’un gang de neuf grands-parents, l’équipe prépare des buffets pour petits et grand événements, l’authenticité en prime. Et non seulement le concept est un véritable retour en enfance, il emmène aussi les gourmands en voyage.

Lire aussi > Nourriture spirituelle : à Jérusalem, les conflits se règlent en cuisine

Mamie Foodie

Une cuisine sincère

Au menu, les spécialités françaises de Gilles et Robert, mais aussi un véritable tour du monde : l’Île Maurice avec Marie-Ange, le Sénégal avec Martine, l’Argentine avec Patricia, la Martinique avec Jocelyne, le Cameroun avec Julienne, l’Italie avec Andrée ou encore le Sri Lanka avec Sriyani. L’occasion de faire voyager ses papilles avec un budget qui ne coupe pas l’appétit : compter entre 7 et 16 euros par personne. Et les seniors y trouvent aussi leur compte. Comme l’explique Robert, « j’ai rencontré Mamie Foodie quand  je vivais en résidence chez les Petits Frères des pauvres. Elles ont présenté leur projet et expliqué qu’elles recherchaient des cuisiniers seniors. Comme je suis cuistot de profession j’ai sauté sur l’occasion et depuis ce moment-là on travaille ensemble. Mamie Foodie m’apporte la joie de vivre, la joie de travailler avec des personnes gentilles et sincères. On travaille avec des bons produits, il n’y a pas de paroles inutiles, c’est ça qui me plait, on va droit au but. On parle de nos cultures, de nos recettes, des menus… Valentine et Johanna (les fondatrices ndlr) sont des filles très gentilles, très souriantes, tout comme les grands-parents avec qui je travaille, ce sont des personnes avec qui on peut travailler sincèrement et amicalement ».

Mamie Foodie

Recettes authentiques

Même son de cloche du côté de chez Martine, souriante mamy qui amène le Sénégal en cuisine. « J’ai rencontré l’équipe de Mamie Foodie par le biais d’une amie qui m’a proposé de participer à un Brunch organisé à la Gaîté Lyrique. J’ai tout de suite aimé le concept de faire appel aux seniors et à leur savoir-faire, je me suis donc lancée dans l’aventure ! Lors du brunch, j’ai eu ma première expérience culinaire avec Mamie Foodie, depuis nous travaillons régulièrement ensemble. J’adore le fait de partir sur quelque chose et de terminer sur une chose différente. Je n’ai jamais de recette prédéfinie, je n’ai jamais de trace écrite. Je travaille à l’ancienne. Maintenant je vais me discipliner et rédiger mes recettes grâce à Mamie Foodie puisque Johanna et Valentine les mettent dans leurs supports de communication ». Les recettes de mamie, oui, mais version 2017 : ainsi que l’expliquent Johanna Pestour et Valentine Foussier, les deux cofondatrices de Mamie Foodie, « en intégrant une école de commerce, on a vite fait le même constat : difficile à Paris de manger dans un endroit où l’on retrouve les saveurs inédites des petits plats de nos grands-mères ». Un oubli désormais réparé chez nos voisins français, en attendant avec impatience de pouvir se faire livrer ici les bouets à la liégeoise et le stoemp de mamy.

CIM Internet